16.9 C
Alger
samedi 10 décembre 2022

Encourager l’investissement et mettre fin à la bureaucratie: Les instructions du Président aux walis seront concrétisées dans les délais

Le gouvernement s’engage à concrétiser dans les meilleurs délais les instructions du Président Tebboune données aux walis lors de la rencontre Gouvernement-walis, au titre de la stratégie de soutien au développement local et de renforcement de la dynamique économique pour en faire un véritable levier du développement économique.

Par Louisa A. R.
Le ministre de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire, Brahim Merad, a assuré que le discours d’orientation prononcé par le président de la République, samedi, à l’ouverture de cette rencontre, contient des instructions pertinentes pour en faire un véritable levier du développement économique, s’engageant à en concrétiser la teneur dans les meilleurs délais en coordination avec l’ensemble des acteurs et intervenants selon un calendrier précis. En effet, les walis ayant longtemps compté sur les budgets qui proviennent des caisses de l’Etat pour le développement local et pallier le manque flagrant d’investissements, doivent maintenant redoubler d’imagination pour générer leurs propres ressources et créer de la richesse. Lors de la rencontre annuelle qui a réuni le gouvernement et les walis, le chef de l’Etat à instruit les walis de faciliter les parcoures aux investisseurs pour les amener à ramener de l’argent et construire des projets créateurs de richesses et d’emplois. Pour y parvenir, un cadre juridique a été rénové pour redynamiser l’investissement local dans tous les secteurs, caractérisé par la promulgation d’une nouvelle loi et de tous les textes d’application y afférents. Les walis peuvent aussi se réjouir de restituer des prérogatives qui sont les leurs, mais aussi du fait qu’ils soient allégés de certaines autres afin qu’ils puissent se consacrer complètement au développement local dont ils ont la charge. Ainsi, le gouvernement a mis en place les dernières retouches du projet de statut particulier des walis, qui sera soumis prochainement au président de la République. Cette loi devrait apporter un véritable appui et un élan qualitatif à l’action des walis sur le terrain, a souhaité le Premier ministre, Aïmene Benabderrahmane, lors de la clôture des travaux de la rencontre Gouvernement-walis. Certaines lacunes enregistrées ont été suppléées grâce à l’initiative du président de la République de rétablir le Conseil exécutif de wilaya sous l’autorité des walis, ce qui permettra aux walis de travailler en toute aisance étant le seul pouvoir exécutif dans la wilaya, a-t-il ajouté. «Vous avez toutes les prérogatives dans la gestion et la concrétisation du processus de développement auquel aspire la population», a déclaré le Premier ministre à l’adresse des walis. Pour accélérer le processus de développement local, le chef de l’Etat a enjoint les walis de récupérer le foncier non exploité et son octroi à ceux qui veulent vraiment l’exploiter. Quant à la réforme de la gouvernance au niveau local, le Premier ministre a annoncé également la révision des codes communal et de wilaya.Présidant la séance de clôture de la réunion Gouvernement-walis, le Premier ministre, Aïmene Benabderrahmane, a appelé les walis à faire la promotion des capacités que recèlent leurs wilayas dans tous les secteurs, à l’instar de l’Industrie, des Ressources en eau, des Energies renouvelables et des services. Cette approche économique signifie une programmation efficace selon les priorités définies et les besoins des régions, un suivi des projets dès leur inscription jusqu’au parachèvement de la réalisation et au suivi des investissements sur le terrain.

Tendance haussière de la croissance économique
Après une période difficile engendrée par la crise sanitaire mondiale, le taux de croissance économique a renoué avec sa tendance haussière. «Nous veillons à ce que ce taux ne soit pas inférieur à 4 %», a souhaité le premier ministre. Indiquant que le caractère social de l’Etat demeure pour une ferme conviction à laquelle il ne renoncera point, il a rappelé le soutien continu des pouvoirs publics aux différentes catégories en vue
d’améliorer le pouvoir d’achat et d’assurer une vie décente à tous les citoyens. Le budget alloué aux transferts sociaux directs et implicites en 2022 s’est élevé à plus de 5 131 milliards de DA, a-t-il soutenu, soulignant que tout est fait pour que ces subventions soient ciblées. Evoquant les finances locales ayant constitué l’un des axes abordés par la rencontre Gouvernement-walis, le Premier ministre a souligné l’impératif de réformer la fiscalité locale et le système de la Caisse de solidarité et de garantie des collectivités locales (CSGCL), affirmant qu’il s’agit là des priorités du gouvernement à concrétiser avant la fin de l’année en cours. Il sera procédé à la révision des critères régissant la répartition des aides aux communes dans le cadre de ce dispositif, a-t-il précisé. Mettant en avant les grands efforts de l’Etat afin de fournir les structures et les équipements publics, le Premier ministre a rappelé que le nombre des projets, au titre des programmes en cours, s’est élevé, fin 2021, à plus de 45 443 avec un budget total de 9 500 milliards de DA. Il a en outre relevé la nécessité d’assurer le suivi continu des projets publics et le respect des délais de réalisation, ajoutant que le manque de suivi a coûté au Trésor public 2 890 milliards de DA en dix ans.
L. A. R.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img