32.9 C
Alger
vendredi 12 août 2022

En vue de relancer son activité: Le ministère des Transports œuvre à restructurer la CNAN-Nord

Le ministère des Transports œuvre à restructurer la Compagnie nationale algérienne de navigations (CNAN-Nord), en changeant son mode de gestion et en activant son rôle dans le domaine du transport maritime des marchandises, à l’effet de relancer son activité, a indiqué un communiqué du ministère.

Par Mahi N.
«Le ministre des Transports, Aïssa Bekkaï, a mis en avant les efforts continus de la tutelle en vue de restructurer cette compagnie vitale, en procédant au changement de son mode de gestion, en promouvant sa performance et en activant son rôle dans le domaine du transport maritime des marchandises», lit-on dans le communiqué posté par le ministère sur sa page officielle Facebook.
A ce titre, le ministre a indiqué que cette opération se fera «en drainant une part plus grande du marché, à travers l’encouragement des opérateurs économiques nationaux à exploiter les capacités de cette entreprise en matière d’exportation, soit à travers des contrats de partenariat ou en affrétant des navires, ce qui contribuera à relancer son activité et à améliorer sa situation».
Le ministre s’exprimait lors d’une rencontre, tenue jeudi au siège du ministère, avec des représentants du syndicat de la CNAN-Nord et avec un nombre de ses travailleurs, en présence de cadres du ministère.
Lors de cette rencontre, les représentants de la compagnie ont soulevé un ensemble de préoccupations, à leur tête, «le retard accusé dans le versement des salaires, de plus de 4 mois, au vu de la crise financière dans laquelle cette entreprise se débat, de la situation générale et des difficultés qu’elle connaît depuis des années, exigeant de trouver des solutions pratiques pour la sauver et la relancer, dans les meilleurs délais».
Dans ce contexte, M. Bekkaï a promis aux travailleurs de l’entreprise de «prendre toutes les mesures possibles et d’examiner les voies, en vue de prendre en charge et traiter l’affaire du retard des salaires, avec un dialogue serein entre tous», ajoute le communiqué.
Le ministre a estimé que le partenaire social est «une partie importante et un acteur essentiel» dans le processus de réforme de l’entreprise et dans la relance de son activité et de son dynamisme.
M. N.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img