22.9 C
Alger
mercredi 17 août 2022

En visite à Tizi Ouzou suite aux incendies de forêt : Le Premier ministre annonce un fonds spécial d’indemnisation des sinistrés

Le Premier ministre, Aïmene Benabderrahmane, a annoncé, jeudi à Tizi Ouzou, la création d’un fonds spécial d’indemnisation des sinistrés des feux de forêt enregistrés ces derniers jours dans cette wilaya, tout en assurant que tous ceux ayant subi des dégâts matériels seront indemnisés.

Par Hamid Messir

Le Premier ministre, qui s’exprimait à l’occasion de sa visite dans la wilaya de Tizi Ouzou, a déclaré que «le président de République, Abdelmadjid Tebboune, a pris plusieurs décisions importantes suite aux incendies de forêt enregistrés dans le pays, dont la création d’un fonds spécial qui prendra en charge toutes les préoccupations des sinistrés». Il a précisé que les opérations de recensement des dégâts de ces incendies ont déjà commencé dans certaines régions. Abordant les causes à l’origine des incendies, au siège de la direction locale de la protection après la présentation du dispositif d’intervention, le Premier ministre a rassuré que «l’Algérie dispose de moyens scientifiques et technologiques démontrant qu’il s’agit bien d’actes criminels», tout en affirmant que «les départs d’incendie ont été enregistrés en même temps». Il n’a pas manqué de souligner, dans le même sillage, que la justice poursuivra les auteurs de ces crimes. Le Premier ministre s’est rendu ensuite à la cité universitaire de Oued Aissi, à l’est de Tizi Ouzou, où sont logées 12 familles sinistrées de Larbaa Nath Irathen, afin de s’enquérir des conditions de leur accueil. Le Premier ministre, accompagné des ministres de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire, Kamel Beldjoud, de la Solidarité nationale, de la Famille et de la Condition de la femme, Kaoutar Krikou, de l’Agriculture et du Développement rural, Abdelhamid Hamdani, de la Santé, Abderrahmane Benbouzid et des Ressources en eau, Karim Hasni, s’est ensuite rendu a été la commune forestière de Zekri (65 km au nord-est de Tizi Ouzou) où il s’est enquis des dégâts considérables causés au couvert végétal. La visite du Premier ministre a été marquée par une action de protestation à son arrivée dans la commune de Zekri, où un groupe d’habitants a exprimé sa colère suite aux violents incendies que la localité a connus et aux dégâts importants enregistrés. Les protestataires ont scandé des slogans hostiles à la venue «tardive des autorités» et refusé de discuter avec le Premier ministre, contraint de quitter les lieux sous les cris de «dégage». C’est à l’entrée de la mosquée du village voisin, Tabaarourt, que le Premier ministre a pris la parole pour exprimer ses regrets quant à l’attitude des habitants, reconnaissant toutefois la responsabilité de l’Etat par rapport aux manquements dont souffre la région, tels que l’absence d’une structure de la Protection civile et autres équipements publics. Il a tenté de rassurer les habitants de la localité dont certains ont tenu à exprimer leur colère suite au retard enregistré quant à l’arrivée des secours. En effet, des habitants ont saisi l’occasion pour réclamer l’implantation d’une unité de la Protection civile dans la région ainsi que d’autres préoccupations révélatrices de la marginalisation de la région en termes de développement.
A ce propos, il a promis de prendre en charge les revendications des populations de la région et a annoncé l’envoi du ministre de l’Intérieur dans les prochaines semaines pour examiner, avec les autorités locales et les représentants des habitants, le plan de développement de la commune.
H. M.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img