26.9 C
Alger
lundi 8 août 2022

En raison de la situation épidémiologique : Incertitudes sur la date de rentrée scolaire

Lors de la réunion tenue avec le ministre de tutelle, le sujet de la rentrée scolaire, prévue le 7 septembre prochain, a été abordé. Selon le président de l’Union nationale
des parents d’élèves, si la situation épidémiologique actuelle persiste, il n’est pas question de mettre la vie des élèves en danger.

Par Aomar Fekrache

La date de la prochaine rentrée scolaire s’annonce incertaine à cause de la situation épidémiologique prévalant dans le pays. C’est du moins ce qu’indique Hamid Saadi, président de l’Union nationale des parents d’élèves, au terme d’une réunion tenue, hier, avec le ministre de l’Education nationale, Abdelhakim Belabed. Dans une déclaration reprise par des médias, M. Saadi a déclaré que lors de la réunion tenue avec le ministre de tutelle, le sujet de la rentrée scolaire, prévue le 7 septembre prochain, a été abordé. Selon lui, si la situation épidémiologique actuelle persiste, il n’est pas question de mettre la vie des élèves en danger. Ainsi, a-t-il ajouté, la décision de report de la rentrée n’est pas à écarter. Le président de l’Union nationale des parents d’élèves n’a toutefois pas manqué de préciser que la décision finale revient à la Commission nationale de veille et de suivi de l’évolution de l’épidémie de coronavirus.
De son côté, le ministre de l’Education nationale a affirmé que le secteur était disposé à répondre aux préoccupations des représentants des parents d’élèves de manière «responsable et positive». «Nous serons prêts pour la rentrée scolaire en ce qui concerne le volet relatif aux parents d’élèves», a-t-il dit, précisant avoir instruit tous les directeurs de l’éducation d’écouter les représentants des parents d’élèves et de prendre en charge leurs préoccupations.
Concernant, les mesures sanitaires décidées par l’Etat pour faire face à la propagation du coronavirus, le ministre a réitéré son appel au respect des mesures nécessaires à la préservation de la santé de tous. De par l’importance des associations et organisations des parents d’élèves en tant que partenaire «important» du secteur de l’Education nationale, le ministre a tenu à mettre en exergue «la solidarité» des parents d’élèves en cette conjoncture sanitaire que traverse le pays, appelant ces derniers à adhérer davantage à leur espace virtuel via le site du ministère qui compte jusqu’à présent deux millions d’adhérents. Cet espace «facilite le règlement des problèmes sans se déplacer aux directions de l’Education», a-t-il expliqué, précisant avoir donné des instructions aux directions de l’Education pour «élargir les points d’accueil et mener un travail de proximité pour faire éviter aux parents le déplacement aux directions». Il est à noter que cette rencontre du ministre de l’Education nationale s’est tenue avec Mme Khiar Djamila, présidente de la Fédération nationale des associations des parents d’élèves, M. Khaled Ahmed, président de l’Association nationale des parents d’élèves, M. Ali Benzina, président de l’Organisation nationale des parents d’élèves et M. Hamid Saadi, président de l’Union nationale des parents d’élèves.
A. F.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img