28.9 C
Alger
mardi 16 août 2022

En attendant le cahier des charges: Zeghdar promet une «véritable industrie automobile»

Le ministre de l’Industrie, Ahmed Zeghdar, interrogé, hier, sur le cahier des charges lié au dossier des véhicules, a déclaré qu’une commission a été formée et est en train de préparer un plan stratégique.
La stratégie en question sera «claire», comme cela a été exigé par le président de la République, et basée sur «une véritable industrie» afin de ne pas rester dans l’importation.
Le ministre qui s’exprimait en marge des travaux de la journée nationale de la normalisation, a indiqué qu’«hier, le plus grand groupement de construction de voitures en Espagne a été fermé». L’Algérie ambitionne d’avoir une «véritable industrie». La commission chargée de ce dossier a été installée et a commencé le travail, a-t-il souligné, promettant de donner prochainement de plus amples informations portant sur la stratégie d’industrie automobile et le cahier des charges concernant tous les segments liés à ce créneau. Le ministre de l’Industrie, prenant à témoin le ministre des Transports, présent alors qu’il faisait ses déclarations de presse, dira que «même ce secteur a besoin de camions, d’engins et de renouveler son parc». Et d’ajouter que «toutes les sociétés industrielles sont dans le besoin», d’où la nécessité de concrétiser cet objectif dans les meilleurs délais. Ahmed Zeghdar a réitéré que c’est en 2022 que cet engagement sera effectif, en fonction du cahier des charges et de son respect par les opérateurs économiques, citant le premier ou le deuxième trimestre pour sa mise en application. Faut-il rappeler que le dossier d’importation de véhicules neufs ainsi que celui de l’industrie automobile ont fait couler beaucoup d’encre.
Le 5 décembre dernier, le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, a ordonné, lors du Conseil des ministres, la révision «immédiate» du cahier des charges fixant les conditions d’importation des véhicules et l’accélération de l’annonce des concessionnaires agréés.
Le Président Tebboune avait insisté sur l’impératif de fournir un réseau de services après-vente, au niveau régional et dans les grandes villes, en tant que condition pour accepter les dossiers des concessionnaires. Le chef de l’Etat avait, par ailleurs, rappelé que la loi n’interdisait pas l’importation individuelle des voitures.

Massi Salami

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img