16.9 C
Alger
dimanche 4 décembre 2022

En attendant l’arrivée des vaccins russe et chinois : Vaccination contre le Covid, les dernières retouches

L’Algérie va connaître, dans les prochains jours, le début de la plus grande opération de vaccination de son histoire. Etalée sur plusieurs mois et devant durer toute l’année en cours, elle touchera, à terme, toutes les personnes âgées de plus de 18 ans. Du côté des autorités sanitaires, tout semble fin prêt et les plans de déroulement de la campagne de vaccination sont ficelés en attendant le jour J. L’arrivée des vaccins russe et chinois est prévue avant la fin de ce mois de janvier, selon les autorités publiques. Autrement, dans moins de 15 jours, toutes les wilayas du pays commenceront à recevoir les premières doses du vaccin anti Covid-19. Selon professeur Ilyes Rahal, membre du Comité de surveillance et de suivi de l’épidémie de coronavirus, dans une déclaration à la radio régionale de Setif, les premiers à être vaccinés sont les employés des structures de santé, les personnes âgées de plus de 65 ans ainsi que les malades chroniques. La vaccination, a-t-il expliqué, sera effectuée sur deux étapes de 21 jours. Les médecins et les personnels de la santé chargés de cette opération vont bénéficier d’une formation accélérée de 48 heures. Des explications leur seront prodiguées quant à la façon de vacciner, cela puisqu’à chaque vaccin ses propres caractéristiques sont à prendre en considération. Pr Rahal a, par ailleurs, expliqué que certaines catégories ne sont pas concernées par le vaccin, citant les personnes souffrant de formes aiguës d’allergies, les femmes enceintes et la tranche d’âge de moins de 18 ans. Il faut cependant affirmer que les hôpitaux et les structures de santé de proximité sont prêts à entamer l’opération de vaccination et à recevoir les doses de vaccin qui leur parviendront de l’Institut Pasteur d’Alger. Ce dernier est chargé de la distribution, du stockage, du transport et de l’aspect logistique de l’opération. Par ailleurs, l’on croit savoir que le quota de vaccins à attribuer sera en fonction de la densité démographique de chaque wilaya. Le directeur de la santé d’Oran, cité par le site d’information Elbilad.net, a indiqué que sa wilaya est prête à recevoir 200 000 doses dans la première phase de la campagne de vaccination. Ce quota est quasiment le même pour les grandes wilayas du pays, à l’image d’Alger, Constantine, Sétif, Blida et Annaba. Alors que les wilayas de moindre densité démographique vont se voir attribuer des quotas de 100 000 à 150 000 doses. Des scénarios sur le déroulement de l’opération de vaccination ont été par ailleurs élaborés, indique ce responsable. Le premier, le plus plausible, consiste en la vaccination dans des structures de santé de proximité. Mais un autre scénario est évoqué quant à l’organisation de la vaccination dans des salles de sport. L’affluence des citoyens devrait influer sur le choix des autorités quant aux endroits qui accueilleront les personnes à vacciner. Tout compte fait, l’Algérie, à l’image de tous les pays du monde, est en quête d’atteindre une immunité collective à travers l’organisation d’une vaste opération de vaccination contre une pandémie aux conséquences désastreuses sur les plans sanitaire, social et économique.

Aomar Fekrache

Article récent

Le 04 Decembre 2022

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img