25.9 C
Alger
vendredi 19 août 2022

En attendant la reprise scolaire fixée au 30 janvier : La chaîne «El Maarifa» conseillée au lieu des cours particuliers

Gratuit et sans risque de contamination, l’inspecteur central au ministère de l’Education nationale appelle les élèves à suivre les cours diffusés sur la chaîne du savoir «El Maarifa»
de la télévision publique, au lieu de se tourner vers les cours particuliers qui sont un vrai nid de contaminations par le Covid-19.

Par Thinhinane Khouchi

En cette période de «pause scolaire», plusieurs élèves se tournent vers les cours de soutien pour rattraper le retard, corriger leurs lacunes ou même prendre de l’avance sur leurs écoles. Malheureusement, les lieux où sont dispensés ces cours particuliers sont généralement bondés de monde. Ils sont souvent plus de 30 élèves, entassés les uns sur les autres dans des garages, à des prix exorbitants allant de 2 000 à
3 000 DA la matière. S’exprimant à ce propos, l’inspecteur central au ministère de l’Education nationale, Boualem Belaouar, a appelé, hier, via les ondes de la Radio nationale Chaîne 1, les élèves à suivre les cours diffusés sur la 7e chaîne publique de l’enseignement «El Maarifa» ou le numérique terrestre de l’Office national de l’enseignement et de la formation à distance, au lieu de se tourner vers les cours particuliers qui sont souvent dispensés dans des lieux où plus d’une trentaine élèves sont entassés et où les mesures de prévention ne sont pas respectées. En outre, l’inspecteur a confirmé que contrairement aux rumeurs, «la rentrée des élèves se fera ce dimanche 30 janvier». Belaouar a déclaré que «la suspension pour une durée d’une semaine n’affectera pas complètement la mise en œuvre des programmes sans réduire leur durée horaire», ajoutant que le ministère de l’Éducation a pris toutes les mesures en cas d’exception. Il a souligné que le ministère de l’Éducation nationale avait publié un communiqué expliquant les raisons de la suspension et les mesures à prendre par les associations de parents d’élèves et les partenaires sociaux pour limiter la propagation de l’épidémie, soulignant que la suspension des études ne signifie pas vacances et son exploitation par les familles pour sortir avec leurs enfants dans les parcs et les aires de jeu, contribuant ainsi à la propagation de l’épidémie. L’invité de la Chaîne 1 a nié l’existence de décès dans la communauté scolaire dus au virus corona, mais a admis avoir enregistré des infections par ce virus parmi les élèves, les enseignants et les encadreurs. Enfin, Boualem Belaouar a expliqué que le taux de vaccination dans la communauté scolaire a atteint 33 % lors des précédentes campagnes de vaccination, exprimant sa satisfaction face à la tendance à la hausse constatée par la quatrième campagne auprès des travailleurs du secteur de l’Education, qui a débuté dimanche et se termine demain jeudi.
T. K.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img