25.9 C
Alger
dimanche 1 août 2021

Emigration clandestine: Plusieurs passeurs de « harraga » arrêtés

De nombreux passeurs de harraga ont été arrêtés ces derniers jours à travers différentes wilayas côtières du pays. A Mostaganem, une bande composée de huit personnes et spécialisée dans l’organisation de traversées clandestines via la mer a été démantelée par la police. Six membres de la bande ont été arrêtés lundi suite à des informations sur une bagarre entre ces individus, qui utilisaient des bâtons et des barres de fer, dans l’un des quartiers de la commune d’Abdelmalek Ramdane. Les enquêteurs de la police judiciaire ont découvert que les membres de la bande préparaient une opération d’émigration clandestine à partir de l’une des plages relevant de cette commune. La dispute, apprend-on, a éclaté entre les six individus suspects et des harraga, qui ont été victimes d’une arnaque et dépouillés de leur argent. La bande avait l’habitude d’héberger des harraga avant la traversée illicite vers l’autre rive. Les suspects ont été présentés devant le tribunal sous l’accusation de constitution d’une bande de quartier et l’organisation de traversées clandestines. Les recherches se poursuivent pour retrouver deux autres suspects en état de fuite. A El Tarf, 3 passeurs de harraga à partir de la daira côtière d’El Kala ont été arrêtés. Agissant sur la base d’une plainte pour vol d’un téléphone mobile appartenant à un individu résidant à Alger, les services de police ont ouvert une enquête qui a permis de mettre à jour un réseau spécialisé dans la planification de traversées clandestines par voie maritime. Deux des individus sont originaires de la capitale, quant au troisième complice, un “dangereux” récidiviste, il est issu de la commune frontalière d’El Kala. Deux des mis en cause ont été arrêtés avec en leur possession des téléphones portables utilisés dans le cadre de leurs activités suspectes et 300.000 DA, issus des versements de potentiels candidats à l’émigration clandestine. Les trois comparses ont, lors d’une comparution immédiate devant le tribunal de compétence, été condamnés à deux ans de prison ferme.

Aomar F.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img