24.9 C
Alger
mercredi 17 août 2022

Elles permettent à l’Algérie de consolider sa place au tableau des médailles Boxe, judo et athlétisme, ces disciplines porteuses

La moisson de l’Algérie en médailles est passée à 13 en or, grâce notamment à trois disciplines que sont le judo, la boxe et l’athlétisme, dont les athlètes ont été à la hauteur des espoirs placés en eux.

Par Mahfoud M.
En judo, après la médaille d’or de Driss et celle en bronze d’Amina Belkadi, c’était au tour de Bouamar Mustapha et Yasser et Belrakaa Mohamed Sofiane (-100 kg et + 100 kg) de s’illustrer et de décrocher l’argent. La Fédération algérienne de judo qui tablait sur deux médailles a donc amélioré son pronostic. De son côté, la boxe qui a placé six boxeurs (euses), a décroché cinq médailles d’or, cinq argent et une en bronze. L’athlétisme, quant à lui, a offert trois médailles d’or, deux d’argent et une en bronze, en attendant la suite des spécialités qui restent à disputer. Ces trois disciplines ont de tout temps étaient porteuses de médailles et à un niveau constant et haut, puisque de nombreux titres olympiques et mondiaux ont été décrochés par les athlètes de ces spécialités. Le don est inné chez certains de ces sportifs, sachant aussi que ces disciplines sont populaires et comptabilisent un très grand nombre d’adhérents. Ces jeunes ne demandent qu’à être aidés en leur procurant plus de moyens pour réussir de bien meilleurs résultats à l’avenir. C’est d’ailleurs ce qui a été rapporté par le coach d’Abouriche Meriem, auteur d’une des médailles d’or en boxe, qui a souligné que les athlètes ne demandent pas à recevoir plus d’argent, ils ne demandent qu’à avoir plus de moyens pour préparer les prochains rendez-vous qui les attendent. Le haut niveau demande, en effet, des moyens plus importants et la programmation de stages à l’étranger et l’Etat doit fournir ces moyens aux sportifs s’il souhaite obtenir de meilleurs résultats. Le sélectionneur national de judo, Ahmed Moussa, ira même plus loin en déclarant : «Les stages à l’étranger sont indiscutables si l’on veut obtenir des résultats aux JO et autres championnats du monde. Les athlètes doivent faire de la compétition continue en participant aux différents tournois à l’étranger», a souligné Moussa qui souhaite que l’Etat veuille bien tirer le sport algérien vers le haut.

M. M.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img