16.9 C
Alger
samedi 10 décembre 2022

Elections municipales partielles à Béjaïa: Taux de participation faible à la mi-journée

Des électeurs et électrices se sont rendus, hier, aux bureaux de vote dans les quatre communes de la wilaya de Béjaïa, en l’occurrence, Toudja, Akbou, M’cisna et Feraoun.

Par Hocine Cherfa

Ces élections municipales partielles ont pour but de désigner les élus qui devraient former les Assemblées populaires communales, pour les quatre prochaines années, parmi les 4 listes partisanes mises en course, dont 2 confectionnées par le FLN, 1 par le FFS, 1 par le RND ainsi que 8 autres listes indépendantes confectionnées dans les quatre municipalités en question. Le vote a débuté dans des conditions normales au niveau des quatre municipalités, selon les échos qui nous sont parvenus dans la matinée, et ce, en dépit du peu d’électeurs enregistré les deux premières heures de l’opération et des soucis d’absence de matrices à Feraoun. Le taux de participation à ces élections partielles n’a pas encore été communiqué par le bureau de l’ANIE à Béjaïa à l’heure où nous mettons sous presse. Cependant, nous avons appris qu’un taux de participation d’un peu plus de 05 % a été enregistré avant midi dans la commune de Toudja et 02,02 % dans la commune d’Akbou vers 9h30 du matin. Par ailleurs, selon le président de l’Autorité nationale indépendante des élections (ANIE), Mohamed Charfi, qui intervenait sur les média nationaux, le taux de votants ou de participation enregistré à 11h du matin dans les quatre communes de la wilaya de Béjaïa est de 4,43 %. A 13h, le taux de participation de la wilaya, selon toujours le président de l’ANIE, était de 12,47 % dont 7,49 % à Akbou, 24,58 % à Feraoune, 16,26 % à M’cisna et 9,98 % à Toudja. Ainsi, le scrutin se poursuivait et les nouveaux élus des APC d’Akbou, M’cisna, Toudja et Feraoun devaient être connus à la fin de la journée ou au plus tard aujourd’hui. A Akbou, les 4 listes électorales représentées par deux formations politiques, dont le FLN et RND, et 2 autres listes indépendantes, «La voix des hommes libres Soummam» et «Assirem Akbou» du maire sortant Mouloud Salhi, devaient élire 23 candidats puisque la commune compte 23 sièges. Cette municipalité compte 26 180 inscrits répartis sur 14 centres et 67 bureaux. A Feraoune, les 2 listes indépendantes, «Union» et «Assirem», se sont livrées bataille pour obtenir les 15 sièges que compte cette localité où sont inscrits 10 432 électeurs répartis sur 10 centres et 37 bureaux de vote. A Toudja qui compte 13 sièges, le FLN a bataillé contre la liste indépendante «Jeunesse pour le développement et le changement». Cette localité enclavée dispose de 5 432 inscrits répartis sur 9 centres et 22 bureaux de vote. Enfin à M’cisna, qui compte 13 sièges, les urnes devaient départager les 4 listes en compétition dont celle du FFS et les trois autres listes indépendantes «Yulli Was ou (Lever du Jour ou l’Aube), «Assirem ou Espoir» et «Jeunesse pour le changement». La municipalité dispose de 4 735 inscrits répartis sur 7 centres et 18 bureaux de vote. Il est utile de rappeler que le corps électoral des quatre communes réuni est de 46 779 électeurs. 539 encadreurs ont été mobilisés afin de superviser, encadrer l’opération et surveiller les 144 bureaux et 40 centres de vote, dont 539 à Akbou, 309 à Feraoune, 161 à M’cisna et 199 à Toudja.
H. C.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img