24.9 C
Alger
mercredi 17 août 2022

Elections locales: 34 % des dossiers de candidature rejetés

Le nombre de listes électorales présentées pour les élections locales du 27 novembre prochain s’élève à 5 848, dont 4 860 listes partisanes et 988 indépendantes. Selon Mohamed Charfi, président de l’Autorité nationale indépendante des élections (Anie), qui s’exprimait, dimanche, lors d’une conférence de presse, le FLN arrive en tête avec 1 242 dossiers dans 58 wilayas, le RND 1 073 dans 56 wilayas, le Front El Moustakbal va présenter 782 listes dans 53 wilayas du pays, le mouvement El Bina sera présent dans 51 wilayas à travers 510 listes électorales, le MSP sera, lui, présent dans le même nombre de wilayas avec 500 listes de candidats. Par ailleurs, le parti Voix du peuple sera présent dans 36 wilayas avec 170 listes, le FFS dans 10 wilayas avec 131 listes, El Fedjr El Djadid présentera 77 listes dans 22 wilayas, le Front El Djazair El Djadida sera présent dans 20 wilayas à travers 50 listes. Pour les APW, il est fait état de la présentation de 429 listes, dont 341 partisanes et 88 indépendantes. Le FLN arrive en tête avec 56 listes, suivi par le RND 51 listes électorales, El Moustakbal, El Bina et HMS présenteront respectivement 50, 46 et 42 listes électorales. Mohamed Charfi a indiqué aussi que 45 communes vont connaître la participation d’une seule liste électorale, alors qu’aucune liste de candidature n’est enregistrée dans huit communes. Comme il a relevé l’admission de 66 % des dossiers déposés, soit 727 938 dossiers et le refus de 34 %, soit 371 101 dossiers. Par ailleurs, le corps électoral s’est élevé, au terme de la révision exceptionnelle des listes électorales, à 23 717 479 électeurs répartis sur 58 wilayas, a indiqué Mohamed Charfi. Le nombre des nouveaux inscrits sur les listes est de l’ordre de 669 902 électeurs, contre 474 742 individus radiés des listes, a-t-il fait savoir, jugeant que ces chiffres étaient «ordinaires», expliqués par des raisons objectives telles que la mort, le déménagement, les doublons et les cas d’incapacité. Quant aux documents électoraux en rapport avec le scrutin, M. Charfi a indiqué que «toutes les wilayas avaient reçu leurs quotas, début septembre passé», faisant état de la distribution de 1 612 500 cartes de vote sur les 58 wilayas et ministères concernés. Quant au nombre de cartes retirées par les nouveaux inscrits suite à la révision exceptionnelle des listes électorales, leur nombre s’élève à 668 257 cartes, contre 951 099 cartes ayant été retirées de nouveau, en vue de leur utilisation à l’occasion des élections de novembre prochain. Pour M. Charfi, cette démarche «témoigne de la conscience du citoyen quant au devoir d’exprimer sa voix». L’intervenant a affirmé que «les préparatifs sont en cours, en vue de mener à bien ce prochain rendez-vous électoral», d’autant, a-t-il ajouté, que toutes les wilayas ont été dotées de 145 800 boites d’encre indélébile et de 25 432 000 enveloppes pour les APC et les APW. Concernant l’encadrement des bureaux de vote, M. Charfi a affirmé que l’opération requiert la mobilisation de 800 000 encadreurs pour 61 696 bureaux et de 13 326 centres électoraux. Dans ce contexte, M. Charfi a relevé que l’Autorité indépendante a un fichier important d’anciens encadreurs expérimentés et impartiaux, en sus des nouveaux encadreurs qui ont été mobilisés par les délégations de wilaya, et d’une liste de Hofad Amana. Il a affirmé également que l’encadrement est assuré à 94 %, dans l’attente de la désignation de ce qu’il en reste les prochains jours.
Aomar F./APS

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img