25.9 C
Alger
mardi 3 août 2021

Elections législatives : L’urne a tranché, place au suspense

En attendant l’annonce des résultats par le président de l’Autorité nationale indépendante des élections (Anie), le suspense bat son plein. Les candidats tentent de suivre le dépouillement des voix et connaître les tendances.

Par Aomar Fekrache

Dans la journée d’hier, les prétendants au siège de député à la prochaine législature ont préféré se murer dans le silence en attendant la publication des chiffres officiels. Cela bien qu’au sein des QG de partis ou des listes indépendantes, l’on essayait de collecter le maximum d’informations et de suivre, à la minute près, le processus de dépouillement. Le grand nombre de listes et de bureaux de vote n’était pas toutefois pour faciliter cette tâche. Officieusement, des noms de gagnants ont été rendus publics. C’est le cas des wilayas de Tizi Ouzou et de Béjaia, où le taux de participation était faible, ce qui aurait facilité le décompte des bulletins. Contrairement à la campagne électorale, les chefs de partis se sont abstenus de déclarations triomphalistes avant l’heure, hormis le MSP qui a avancé avoir eu la majorité des voix en Algérie et à l’étranger. Ce parti islamiste n’a toutefois pas donné de preuves quant à la justesse de ses prétentions. Cela augure-t-il l’absence de parti majoritaire et que le raz-de-marée de listes indépendantes a eu lieu ? Ce n’est pas aussi sûr que cela, tant que Mohamed Charfi, président de l’Anie, n’a pas annoncé les résultats officiels concentrés à son niveau, en provenance des circonscriptions électorales à l’échelle nationale et à l’étranger.
Samedi soir, il a affirmé que les résultats du scrutin pourraient ne pas être annoncés avant les 96 heures conformément à la loi. Il a précisé que l’opération de dépouillement sera «compliquée» par rapport aux élections précédentes. Dans une déclaration à la presse, M. Charfi a indiqué que le nouveau système de dépouillement «s’effectuera sur deux étapes, la première s’effectuera en fonction des listes et du nombre de sièges remportés par chaque liste, la deuxième concernera la révision de chaque bulletin ainsi que le calcul des points obtenus par le candidat selon les voix des citoyens». «Ainsi, l’annonce des résultats prendra plus de temps, car la réception des procès de dépouillement dure entre 3 et 4 jours, c’est pourquoi les résultats des législatives peuvent ne pas être annoncés avant les 96h, conformément à la loi organique des élections», a-t-il expliqué dans une déclaration à la presse. Il a toutefois promis de ne ménager aucun effort pour réduire cette durée dans la mesure du possible.
Mohamed Charfi a également affirmé que la moyenne du taux de participation a atteint 30,20 % au niveau national à la fermeture des bureaux de vote à 20h00. Il a précisé que 6 wilayas ont enregistré un taux de participation de plus de 50 %, dont deux wilayas ayant dépassé 74 %, alors que 3 wilayas ont connu un taux allant entre 40 et 50 % et 14 autres entre 30 et 40%. Il a été également enregistré un taux dépassant les 25 % au niveau de 5 wilayas et un taux entre 20 et 25 % dans 7 wilayas. Selon M. Charfi, 22 wilayas ont enregistré une participation de plus de 100 000 votants.
A. F.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img