11.9 C
Alger
dimanche 2 octobre 2022

El-Menea: 10 000 hectares réservés à la céréaliculture

Une superficie globale de dix mille hectares sous pivot a été réservée à la céréaliculture, à travers la wilaya d’El-Menea, au titre de la saison agricole 2021-2022, a indiqué, hier, la direction locale des services agricoles.

Par Lyes B.

Une surface de 9 000 ha sera ensemencée en blé dur, 800 ha en orge, 100 ha en blé tendre et autant en avoine, au niveau des exploitations agricoles situées dans les régions de Hassi-Lefhal, Hassi-Ghanem, Hassi El-Gara et El-Menea, a affirmé à l’APS le DSA d’El-Menea, Youcef Mosbah.
La campagne labours-semailles, qui a débuté le week-end dernier, s’annonce sous de «bons auspices» dans la wilaya d’El-Menea, marquée par une pluviométrie en cette fin du mois et par une hausse «appréciable» de la superficie à emblaver sous pivot, soit 10 000 ha consacrés à la céréaliculture, contre 8 000 ha l’an dernier. La surface consacrée à la production céréalière sous pivot a connu une courbe ascendante depuis 2010, passant d’un millier d’hectares à 5 000 ha en 2018, avant d’atteindre les 10 000 ha en 2021, a souligné le DSA. L’extension de la superficie destinée aux cultures céréalières sous pivot s’est effectuée suite à une intensification de la sensibilisation sur l’importance d’un tel secteur stratégique, la mise en valeur de nouveaux périmètres agricoles et la création à El-Menea de l’Office de l’agriculture saharienne pour le développement de l’agriculture industrielle (ODAS). L’office est chargé de promouvoir le développement des cultures stratégiques, notamment le développement des grands périmètres de cultures stratégiques (céréaliculture) et des unités maraîchères et laitières induisant le développement d’unités agroalimentaires.
Il est l’instrument de mise en œuvre de la politique nationale de promotion et de développement des cultures dites stratégiques, pour réduire les importations et consolider la sécurité alimentaire de notre pays, a expliqué le DSA.
Dans les zones arides et semi-arides caractérisées par une mauvaise distribution des précipitations dans le temps et dans l’espace, l’irrigation par pivot et l’initiation aux techniques culturales constituent les moyens essentiels pour améliorer les rendements à un niveau assez élevé en matière de céréaliculture, ont expliqué les services de la DSA.
Pour garantir une meilleure saison agricole avec des rendements performants, la DSA a lancé une série de campagnes de sensibilisation au profit des agriculteurs de la région pour leur expliquer l’itinéraire technique et les méthodes d’entretien des cultures céréalières, à travers la lutte contre les herbes nuisibles et la fertilisation des sols.
La première ferme pilote de l’agriculture saharienne sous-pivot, d’une superficie de près de 1 800 ha, a été lancée en 1988 à El-Menea par un céréaliculteur qui s’est spécialisé, outre les céréales et le maraîchage, dans la production de la semence sélectionnée, devenue également une ferme «école» et un exemple d’investissement dans la culture stratégique (céréales, pomme de terre, lait et dérivés…). La DSA d’El-Menea s’attend à une production de plus de 500 000 quintaux de céréale pour la campagne 2021/2022.
La wilaya a engrangé, durant la campagne de moisson 2020/2021, une production céréalière de 373 317 QX, dont 322 684 QX de blé dur, 24 806 QX de blé tendre et 25 820 QX d’orge, avec un rendement de pointe de 68,25 QX/ha de blé dur, 85,85 QX/ha de blé tendre et 54,05 QX/ha d’orge, selon les données du secteur.
L. B.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img