12.9 C
Alger
mercredi 1 février 2023

EHU 1er-Novembre d’Oran: Bientôt une première intervention chirurgicale maxillo-faciale par laparoscopie

Le service de chirurgie maxillo-faciale de l’établissement hospitalier universitaire 1er-Novembre 1954 d’Oran compte réaliser prochainement la première intervention chirurgicale maxillo-faciale à l’échelle nationale et africaine, en utilisant la technique laparoscopique, a-t-on appris du chef de ce service.

Par Hamid Y.
Cette chirurgie concerne le traitement des déformations faciales et des fractures des mâchoires. Son importance réside dans la création d’une incision beaucoup plus petite au niveau du visage que de ce qui est requis par la chirurgie ouverte traditionnelle avec moins d’effets chirurgicaux et de cicatrices, a expliqué le Professeur Hireche-Baghdad Karim.
L’un des avantages de cette chirurgie est également «l’absence de douleur postopératoire, en plus d’une hospitalisation plus courte et d’une récupération plus rapide», a-t-il déclaré. Selon le même responsable, l’autre objectif est d’être au diapason des évolutions en cours dans ce domaine et dans lequel l’Algérie aspire à être leader dans le monde arabe et en Afrique.
Ces chirurgies spécifiques sont très importantes, en particulier pour les victimes d’accidents de la circulation ou domestiques graves dont la plupart des blessures sont des déformations du visage ou des mâchoires.
Leur prise en charge est difficile et nécessite une intervention chirurgicale très délicate et sensible, a jouté le même interlocuteur.
Le Professeur Hireche-Baghdad Karim a estimé que cet objectif peut être atteint à court terme. «Nous serons, au cours du mois de mars ou d’avril, en mesure de réaliser cette étape chirurgicale importante», soulignant, à cet égard, «la disponibilité de toutes les capacités matérielles et humaines pour initier cette intervention au niveau de l’EHU d’Oran».
Afin de fournir les meilleures et les dernières technologies disponibles aux patients, le service supervisé par ce spécialiste, créé il y a moins de deux années, a tenu à assurer la formation de chirurgiens dans cette spécialité de précision afin que de telles interventions soient assurées par des compétences nationales.
Au cours des deux années écoulées, depuis la création du service, six chirurgiens ont été formés et travaillent actuellement dans plusieurs établissements hospitaliers du pays, tels qu’Adrar, Mostaganem, Tébessa, Alger, et l’EHU d’Oran peut faire appel à leurs services.
L’équipe du service de chirurgie maxillo-faciale de l’EHU d’Oran, outre son chef, se compose de quatre jeunes chirurgiens et de six résidents, a-t-on indiqué.
H. Y.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img