10.9 C
Alger
samedi 24 février 2024

Education nationale: Les examens du premier trimestre commencent aujourd’hui

Le premier trimestre arrive presque à sa fin. Les examens pour les élèves des cycles moyen et secondaire auront lieu du 3 au 7 décembre 2023, et ceux de 2e, 3e, 4e et 5e années du cycle primaire auront lieu du 5 au 14 décembre 2023, selon le calendrier des examens trimestriels des trois cycles d’enseignement (primaire, moyen et secondaire) au titre de l’année scolaire 2023-2024.

Par Thinhinane Khouchi

Après un premier trimestre qui s’est déroulé dans des conditions sereines, les élèves des trois paliers de l’Education nationale s’apprêtent à entamer aujourd’hui les compositions du premier trimestre. Les parents, notamment les mamans, angoissent et accentuent depuis quelques jours les révisions ainsi que les cours de soutien pour leurs enfants. En effet, les élèves des cycles moyen et secondaire entament aujourd’hui les examens qui s’étaleront jusqu’au 7 décembre. Pour les élèves du primaire, soit les 2e, 3e, 4e et 5e années, ils auront lieu du 5 au 14 décembre 2023. Il est à noter que les élèves de première année scolaire n’ont pas d’examens à passer. La semaine suivante, les enseignants feront la correction collective avec les élèves et tiendront ensuite les conseils de classe. Quelques jours avant le début des examens du premier trimestre, le ministère de l’Education nationale avait exigé des directeurs d’établissements de se conformer au calendrier des examens trimestriels qu’il avait fixé. Il est à noter que le ministre de l’Education nationale, Abdelhakim Belabed, a présidé une conférence nationale par visioconférence, au cours de laquelle il a donné des instructions pour la mise en œuvre des opérations pédagogiques et administratives liées à la fin du 1er trimestre. Au cours de cette conférence qui s’est déroulée en présence de cadres de l’administration centrale et des directeurs de l’éducation, le ministre a donné des orientations sur «le suivi constant du fonctionnement et de l’aménagement des établissements éducatifs». A cette occasion, Belabed a mis en avant «l’impératif d’intensifier les visites sur le terrain aux établissements éducatifs, quel que soit leur emplacement géographique dans la wilaya, afin d’assurer les conditions nécessaires à la bonne scolarité des élèves, dont le chauffage, notamment avec l’approche de l’hiver». A cet égard, le ministre a ordonné à l’inspecteur général d’«arrêter le calendrier des visites d’inspection aux établissements éducatifs pour s’assurer du respect des instructions concernant les conditions de scolarité et de les entamer à partir du 3 décembre 2023». En parallèle, des cadres effectueront la semaine prochaine au niveau des wilayas des «visites aux établissements éducatifs pour s’assurer, sur place, du bon fonctionnement des appareils de chauffage et du respect des normes de sécurité, notamment au niveau des écoles non équipées ou disposant d’appareils totalement ou partiellement défectueux». Il est également question de «s’enquérir de la mise en œuvre des instructions données aux responsables locaux, en termes d’équipement, de réparation et d’entretien, depuis mars jusqu’à fin octobre 2023». Le ministre a également ordonné aux directeurs de l’éducation de «mettre à jour, sur la plateforme numérique, les informations du dispositif permanent mis en place pour le suivi en temps réel de la disponibilité des appareils de chauffage dans tous les établissements éducatifs, dans le souci d’activer un autre système permettant de suivre ce processus de manière instantanée et avec précision». Concernant les opérations pédagogiques liées à la fin du premier trimestre de l’année scolaire en cours, M. Belabed a ordonné de «veiller au strict respect du calendrier des examens prévus dans tous les établissements éducatifs publics et privés et de procéder à la correction collective avec les élèves, en plus de la saisie des notes sur la plateforme numérique, après vérification de leur exactitude, et de la remise des relevés de notes avant la fin du trimestre». En ce qui concerne la clôture de l’exercice financier, le ministre a affirmé que «les affectations budgétaires allouées à tous les établissements éducatifs et directions sont suffisantes pour remédier aux lacunes et payer les honoraires des employés avant la clôture de l’exercice financier». Par ailleurs, il a indiqué que le statut particulier du personnel de l’Education nationale «sera promulgué dans les délais fixés par le président de la République, avant la fin de l’année 2023».
T. K.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img