5.9 C
Alger
dimanche 27 novembre 2022

Economie: Les Etats-Unis veulent une fiscalité internationale des entreprises harmonisée

Les Etats-Unis veulent pousser leurs partenaires internationaux à trouver un accord sur un taux d’imposition minimal des entreprises, quel que soit le pays dans lequel elles sont installées, au moment où eux-mêmes veulent financer un plan d’investissements en augmentant les impôts de leurs sociétés. «Nous travaillons avec les pays du G20 pour s’entendre sur un taux minimal d’imposition sur les entreprises», a déclaré la ministre de l’Economie et des Finances de Joe Biden, Janet Yellen, lors d’un discours à Chicago.
L’objectif : «Mettre fin à cette course vers le bas», à laquelle se livrent les pays, qui, pour attirer les entreprises sur leur territoire, et leur garantir un environnement compétitif, proposent aux sociétés des taux d’imposition toujours plus faibles.
«Ensemble, nous pouvons utiliser une taxation mondiale minimale sur les entreprises pour nous assurer que l’économie mondiale prospère sur la base de règles du jeu plus équitables en matière d’imposition des multinationales», a ainsi assuré Janet Yellen. Si les Etats-Unis sont si enclins à harmoniser la fiscalité des entreprises, c’est qu’eux- mêmes ont prévu de faire payer plus aux sociétés, pour financer l’ambitieux plan d’investissements de 2 000 milliards de dollars sur huit ans dans les transports, l’industrie et les réseaux internet, présenté le 31 mars par le Président Joe Biden.
Il veut, en effet, augmenter l’impôt sur les sociétés, qui passerait de 21 % à 28 %.
Et si un taux d’imposition minimal est adopté au niveau international, cela éviterait au pays d’être déserté par les entreprises, au profit de voisins plus généreux.
A. Y.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img