22.9 C
Alger
jeudi 18 août 2022

Ecole des fonctionnaires de l’administration pénitentiaire de Koléa: Sortie de deux promotions d’officiers et d’agents de rééducation

La cérémonie de sortie de deux promotions d’officiers et d’agents de rééducation a été organisée, hier à l’Ecole nationale des fonctionnaires de l’administration pénitentiaire de Koléa (W. Tipasa), sous la présidence du ministre de la Justice, garde des Sceaux, Abderrachid Tabi, en présence de membres du gouvernement.
Il s’agit de la 27e promotion d’officiers de rééducation, composée de 100 officiers, dont 90 ayant bénéficié du dispositif d’insertion professionnelle, et baptisée du nom du défunt Lounissi Rabie, ancien cadre de l’établissement, décédé en juillet 2021 du Covid-19.
La deuxième promotion est composée de 336 agents de rééducation, dont 227 ont également bénéficié du dispositif d’insertion professionnelle, et baptisée du nom de Mahi Mohamed, martyr du devoir, assassiné par des terroristes durant la décennie noire.
Dans une allocution prononcée à cette occasion, le directeur de l’Ecole, Hadjar Mohand Ouali, a affirmé que les deux promotions ont bénéficié d’une formation d’une durée de 12 mois, ponctuée par des cycles de formation pratiques les habilitant à accomplir leurs missions avec professionnalisme en contribuant à la réalisation de programmes de rééducation et de réinsertion des prisonniers.
Le ministre de la Justice, garde des Sceaux, a procédé avec la délégation gouvernementale participant à cette cérémonie et composée des ministres des Affaires religieuses et des wakfs, Youcef Belmehdi, de la Formation et de l’enseignement professionnels, Yacine Merabi, de la Solidarité nationale, de la famille et de la condition de la femme, Kaouter Krikou, de l’Agriculture et du développement rural, Mohamed Abdelhafid Henni, et de la Déléguée nationale pour la protection et la promotion de l’enfance, Meriem Cherfi, du commandant de la Gendarmerie nationale, le général Yahia Ali Oulhadj, du wali de Tipasa, Abou Bakr Seddik Bousetta, à la remise des grades et des diplômes aux lauréats.
Les familles des défunts dont les deux promotions portent le nom ont également été honorées lors de cette cérémonie.
Des spectacles sportifs, artistiques et des scènes virtuelles de combat et de manipulation d’armes ont été présentés.
Le directeur a affirmé que les deux promotions ont reçu une formation de haut niveau, permettant aux officiers et aux agents de concrétiser les programmes de rééducation et d’insertion sociale des détenus avec professionnalisme.
Il a précisé que l’école a acquis une riche expérience dans le domaine de la formation depuis son ouverture en 2015, ce qui constitue une «évolution remarquable» consacrée par la coopération internationale, soulignant que l’établissement a conclu plusieurs accords de partenariat et de coopération avec des organismes étrangers et internationaux, à l’instar de l’Association internationale de réforme pénale et l’Office des Nations unies contre les drogues et le crime à travers le projet de soutien au développement des prisons en Libye.
Il a évoqué l’organisation, en partenariat avec l’Office des Nations unies contre les drogues et le crime et le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD), de sessions de formation au profit des cadres et officiers de la police judiciaire et des directeurs de prison de l’Etat libyen, outre l’organisation d’une session de formation au profit des cadres libyens chargés de la gestion des femmes détenues.
Salah N.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img