18.9 C
Alger
mardi 26 octobre 2021

Eau potable : Le ministre évoque une stratégie «ambitieuse» contre la perturbation…

Le ministre des Ressources en eau et de la Sécurité hydrique, Karim Hasni, a annoncé «l’adoption par son secteur d’une stratégie ambitieuse, pour remédier au déficit hydrique et mettre en place une solution durable qui permet de faire face au phénomène des changements climatiques, à savoir le dessalement de l’eau de mer en vue d’alimenter la population en eau potable».

Par Thinhinene Khouchi

La perturbation en eau potable perdure depuis des mois. En vue d’alimenter la population en cette denrée, le ministre des Ressources en eau et de la Sécurité hydrique, Karim Hasni, a affirmé, lors d’une rencontre nationale sur l’investissement dans le domaine de l’agriculture, «l’adoption par le secteur des Ressources en eau d’une stratégie ambitieuse, pour remédier au déficit hydrique et mettre en place une solution durable qui permet de faire face au phénomène des changements climatiques, à savoir le dessalement de l’eau de mer en vue d’alimenter la population en eau potable». A ce titre, il a souligné que cette stratégie concernera plus de 28 millions de citoyens à travers 16 wilayas à court terme et plus de 35 millions de citoyens à travers 19 wilayas à moyen terme. Selon le ministre, cette stratégie vise à «œuvrer à satisfaire tous les besoins en eau potable pour les populations des villes côtières et des villes situées à 150 km de la côte, en vue d’alléger la pression sur les ressources hydriques de surface et souterraines». En outre, lors de cette rencontre, le ministre a indiqué que «le secteur des Ressources en eau mobilise près de 11,2 milliards de m3/par an, dont 7,3 milliards de m3 sont consacrés à l’agriculture, soit plus de 70 % et 3,6 milliards de m3 par an pour l’eau potable». En effet, mettant en avant le rôle important et central de son secteur dans la promotion de l’agriculture et des activités y afférent et soulignant son souci d’accompagner et de soutenir le secteur de l’Agriculture en vue de réaliser l’autosuffisance concernant tous les produits agricoles, notamment les produits stratégiques, le ministre des Ressources en eau et de la Sécurité hydrique, Karim Hasni, a indiqué que cette démarche «représentait l’un des axes les plus importants sur lesquels repose le Plan d’action du gouvernement, en vue de la mise en œuvre du programme du président de la République qui a été adopté récemment par le Parlement avec ses deux chambres». Par ailleurs, Hasni a rappelé dans son communiqué que «le secteur des Ressources en eau a contribué à la promotion et au développement de l’agriculture saharienne qui repose essentiellement sur les eaux souterraines dans les opérations d’irrigation des surfaces agricoles, à travers les grandes facilitations accordées aux demandeurs d’autorisation d’exploitation des eaux souterraines et de forage de puits dans les wilayas du Sud qui ont connu une relance dans le domaine de l’agriculture». Selon la même source, le secteur des Ressources en eau a également contribué à l’aménagement et à l’équipement des grands périmètres d’irrigation, d’autant que le ministère a recensé 44 grands périmètres d’irrigation actuellement, tout en œuvrant à augmenter ce nombre à 48 en 2024.

T. K.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img