9.9 C
Alger
mardi 27 février 2024

Eau potable : Lancement de l’enquête nationale sur la qualité du service public

Afin que nos concitoyens bénéficient d’une eau potable d’une qualité irréprochable partout dans le pays, l’enquête sociale nationale sur la qualité du service public de l’eau a été officiellement lancée par le ministre des Ressources en eau, Arezki Berraki. Selon l’Agence nationale de gestion intégrée des ressources en eau (Agire), cette enquête nationale sur la satisfaction du citoyen quant à la qualité du service public de l’eau doit recueillir des renseignements auprès de 550 000 foyers au niveau de 1 541 communes à travers le territoire national. Après avoir recruté et formé quelque 5 000 jeunes universitaires, la vaste opération menée par Agire a été lancée officiellement par le ministre des Ressources en eau, Arezki Berraki, le 14 janvier dernier à partir de Blida, précise le communiqué. L’objectif pour le secteur des Ressources en eau, selon Agire, est de disposer d’indicateurs objectifs de la satisfaction de l’usager, d’identifier et de mesurer les attentes des usagers mais aussi de construire des plans d’action d’amélioration de la satisfaction. «C’est pourquoi tous les moyens seront mobilisés dans le but d’identifier les lacunes et de connaître la situation réelle de la qualité du service public pour pouvoir mettre en place des actions d’amélioration ciblées et adaptées aux attentes des usagers», explique l’Agence. Dans ce sens, plus de 490 enquêteurs, contrôleurs et superviseurs sont mobilisés dans le cadre de l’enquête sociale nationale relative à la qualité du service public de l’eau, en cours d’exécution par l’Agence de bassin hydrographique Sahara (ABH-S) dans les neuf wilayas du sud du pays, selon cet organisme. L’opération a été confiée aux Agences de bassins hydrographiques par l’Agence nationale de gestion intégrée (Agire), en collaboration avec les directions des Ressources en eau (DRE), l’Algérienne des eaux (ADE), l’Office national de l’assainissement (ONA), ainsi que les Assemblées populaires communales (APC) dans les 9 wilayas du Sud, a indiqué le chef de département communication à l’ABH-S, Fares Cherfeddine. Elle a pour objectif d’évaluer le niveau de satisfaction et d’insatisfaction par rapport aux services fournis aux citoyens, en plus de mesurer l’atteinte en matière de distribution de l’eau potable et du traitement des eaux usées, a-t-il précisé. La réalisation de ce sondage, qui englobe 62 questions, permettra d’avoir une importante base de données et, à l’avenir, de tracer une feuille de route pour prendre en charge les lacunes et améliorer le service public en matière d’accès à l’eau potable et de traitement des eaux usées, a-t-il souligné. Le responsable a fait savoir, en outre, qu’un questionnaire en ligne, dédié à cette opération, a été conçu par des spécialistes en la matière, notant que les enquêteurs recrutés pourront le manipuler via une application téléchargeable sur des terminaux Androïd. Le questionnaire s’articule autour de l’identification de l’abonné et son cadre de vie, la disponibilité et la qualité de l’eau du robinet au niveau des foyers, la facturation de l’eau, la gestion et l’économie de l’eau, en plus des services de l’assainissement, a-t-il poursuivi. Cette investigation sera réalisée sur la base d’un échantillon aléatoire ciblant les chefs-lieux des communes, les agglomérations secondaires et les zones d’ombre, a expliqué M. Cherfeddine. Un forum a été mis en place sur le site web es.agire.dz pour toutes les questions en rapport à cette enquête, a-t-il conclu.
Meriem Benchaouia

Article récent

monoxyde de carbone

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img