25.9 C
Alger
mardi 3 août 2021

«Donnez votre sang pour faire battre le cœur du monde»: L’Agence nationale du sang célèbre la Journée mondiale du donneur de sang

L’Agence nationale du sang (ANS) a célébré, lundi à Alger, la Journée mondiale du donneur de sang, coïncidant avec le 14 juin de chaque année, et placée cette année sous le slogan «Donnez votre sang pour faire battre le cœur du monde».

Par Hamid N.

La journée a été célébrée en présence notamment du ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, Abderrahmane Benbouzid, du représentant de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) en Algérie, François Bla Nguessan, et du représentant du ministre des Affaires religieuses et des Wakfs, Mohamed Cheikh.
Prenant la parole à cette occasion, M. Benbouzid a tenu d’abord à saluer l’ensemble des donneurs de sang algériens pour «leur grande générosité et leur contribution cruciale à sauver des vies humaines et à améliorer l’état de santé des malades».
Le ministre a ajouté que la célébration de la Journée mondiale du donneur de sang, décrétée depuis l’année 2004, était une occasion pour «sensibiliser les gens sur l’importance du don du sang dans les systèmes de santé des pays et de la place qu’il y occupe», soulignant qu’il s’agit d’«une des parties fondamentales de la santé publique».
A ce propos, M. Benbouzid a rappelé que la nouvelle loi algérienne sur la santé confirme que «le don du sang est un service public gratuit, fondé sur le principe de la solidarité», affirmant qu’«il est strictement interdit de faire du don du sang une activité à caractère commercial ou à but lucratif».
Il a salué, aussi, le fait que «le don du sang en Algérie s’est poursuivi au même rythme, malgré une situation sanitaire actuelle marquée par la pandémie de Covid-19».
De son côté, M. Bla Nguessan a présenté le message du directeur général de l’OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, adressé pour l’occasion, dans lequel il a exhorté les gouvernements en collaboration avec les associations des donneurs de sang et les organisations non gouvernementales (ONG) qui activent dans ce domaine à «mettre en place les systèmes et les infrastructures nécessaires pour accroître la collecte du sang auprès des donneurs volontaires».
Pour sa part, M. Cheikh a mis en exergue le rôle des mosquées dans la sensibilisation des populations sur l’importance et l’utilité du don du sang, en affirmant que «la vie humaine est une chose qui revêt un caractère sacré».
H. N.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img