13.9 C
Alger
lundi 25 octobre 2021

Djerad au sujet de l’affaire de la raffinerie d’Augusta : Mandat d’arrêt international contre le principal responsable

Tout en annonçant que le pôle pénal économique et financier a ouvert une enquête judiciaire, le Premier ministre, Abdelaziz Djerad, a fait part d’un mandat d’arrêt international émis par le juge d’instruction à l’encontre du principal responsable, sans citer son nom, dans l’affaire de corruption relative à l’acquisition par le Groupe Sonatrach de la raffinerie d’Augusta, en Italie.

Par Louisa Ait Ramdane

Le Premier ministre s’est exprimé, hier, depuis Hassi R’mel, wilaya de Laghouat, à l’occasion de la célébration du 50e anniversaire de la nationalisation des hydrocarbures et du 65e anniversaire de la création de l’Union générale des travailleurs algériens (Ugta), sur l’affaire de l’acquisition par Sonatrach de la raffinerie Augusta, en Italie.
Djerad a déclaré : «Nous continuerons à poursuivre en justice tous les responsables impliqués dans les affaires de corruption et les tentatives d’atteinte à l’économie nationale». A cet effet, le Premier ministre a réaffirmé «la détermination de l’Etat à poursuivre la moralisation de la vie publique et du domaine économique, en réunissant les conditions idoines pour un climat économique empreint de transparence et de concurrence loyale et saine, d’une part, et à lutter contre la corruption dans le cadre de la loi, d’autre part».
Pour rappel, la raffinerie Augusta (Sicile) a été acquise par le Groupe Sonatrach en 2018, à la faveur d’un accord conclu avec Esso Italiana (ex- filiale du groupe américain ExxonMobil). Cette transaction inclut également les trois terminaux pétroliers de Palerme, Naples et Augusta, ainsi que des participations dans des pipelines reliant la raffinerie aux différents terminaux. Plusieurs réserves ont été émises sur cette transaction mais aussi sur l’efficience de cet investissement de Sonatrach à l’étranger.

La politique énergétique, une priorité majeure
Djerad a souligné que l’Algérie, à l’instar de plusieurs pays du monde, a fait de la politique énergétique une priorité majeure, d’où l’importance de la transition énergétique en tant que facteur clé sous-tendant l’ensemble de ses politiques de développement, conformément à la triptyque du renouveau économique basée sur la sécurité alimentaire et sanitaire, la transition énergétique et l’économie numérique. Il a ajouté que la politique énergétique de l’Algérie s’inscrivait dans le cadre des réformes économiques structurelles initiées conformément au programme du président de la République et du plan d’action du gouvernement. Par ailleurs, le Premier ministre a précisé que cinquante ans après la nationalisation des hydrocarbures, l’Algérie a choisi de s’orienter définitivement vers le développement des énergies renouvelables, à travers l’adoption d’une base industrielle adéquate.

Le projet Boosting III de Hassi-R’mel inauguré
Lors de sa visite à Hassi R’mel, le Premier ministre à procédé à l’inauguration du projet Boosting III visant à garantir la sécurité énergétique de l’Algérie à travers le renforcement des capacités de production.
Ce projet a été inscrit au sein de la stratégie de la Sonatrach visant à assurer la sécurité énergétique de l’Algérie et à faire face, ainsi, à l’épuisement naturel du gisement de Hassi R’mel où la pression baisse lors de l’extraction du gaz, d’où la difficulté de son exploitation.
Ce projet tend également à mettre en place de hautes capacités de compression afin d’accompagner la baisse naturelle de la pression du gisement de Hassi R’mel, après l’achèvement des deux projets Boosting I (2004) et Boosting II (2009).

Tebboune appelle l’Ugta à adhérer aux efforts de renforcement du front social
A l’occasion de la célébration du double anniversaire de la création de l’Ugta, le 24 février 1956, et la nationalisation des hydrocarbures 15 ans après, le 24 février 1971, le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, a appelé l’Union générale des travailleurs algériens (Ugta) à «adhérer» aux efforts visant le renforcement et l’immunisation du front social contre les tentatives d’exploitation insidieuse de la situation économique difficile.
«L’Union générale des travailleurs algériens (Ugta), cette organisation prestigieuse, connue pour sa longue tradition de lutte et de militantisme, est appelée en cette conjoncture marquée par une situation économique difficile et la propagation de la pandémie de Covid-19 et leurs retombées sur la situation sociale sur de larges catégories de travailleurs, à adhérer, comme à son accoutumée, aux efforts visant le renforcement et l’immunisation du front social contre les tentatives d’exploitation insidieuse de cette situation, en semant le doute et la confusion», a indiqué le Président Tebboune dans son message, lu par le premier ministre depuis Hassi R’mel. «Nous sommes déterminés à accélérer la cadence de traitement des incidences sociales et à prendre en charge graduellement nos sœurs et frères travailleurs impactés, en veillant constamment au suivi de la mise en œuvre des programmes tracés et des décisions prises à cet effet par les autorités publiques», a affirmé le Président Tebboune.

L. A. R.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img