18.9 C
Alger
mercredi 28 septembre 2022

Djerad a présenté la démission de son gouvernement: Tebboune engage aujourd’hui des consultations politiques

Les choses sérieuses commencent pour les partis politiques ayant pris part aux élections législatives du 12 juin dernier. Le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, engage, à partir d’aujourd’hui, des consultations avec les dirigeants des partis politiques et représentants des indépendants vainqueurs du scrutin, selon l’ordre des résultats définitifs annoncés par le Conseil constitutionnel, et ce, en prévision de la formation du nouveau gouvernement, a indiqué, jeudi, un communiqué de la Présidence de la République.

Par Aomar Fekrache

Cette démarche intervient après que le Premier ministre, Abdelaziz Djerad, a présenté la démission de son gouvernement au chef de l’Etat, suite à la proclamation des résultats définitifs des élections législatives par le Conseil constitutionnel, conformément aux dispositions de la Constitution. Le président de la République avait chargé, jeudi, Abdelaziz Djerad de gérer les affaires courantes dans l’attente de la désignation d’un nouveau gouvernement. Lors de cette même cérémonie, le Président a déclaré : «J’accepte la démission, mais continuez à gérer les affaires courantes jusqu’à la désignation d’un nouveau gouvernement», ajoutant : «Je vous remercie des efforts que vous avez consentis dans une conjoncture difficile. Je sais que le gouvernement a fait face à des situations difficiles, la première étant la pandémie de coronavirus». «Vous remerciant personnellement des efforts déployés, veuillez transmettre mes salutations à tous les membres du gouvernement», a-t-il ajouté. Mais il reste à savoir de quoi sera fait le prochain exécutif. Selon des observateurs, l’on peut déjà assurer que le prochain gouvernement aura à sa tête un Premier ministre et non un Chef du gouvernement. Et pour cause, la plupart des partis représentés au Parlement ont exprimé leur soutien au président de la République, alors que le poste de Chef du gouvernement est prévu dans le cas de constitution d’une majorité parlementaire. A l’heure actuelle, le FLN, le RND, les indépendants, El Moustakbel et le Mouvement El Bina, ont tous exprimé leur intention de participer au prochain gouvernement. Toutefois, nul ne peut, à ce stade, se prononcer sur le nom du prochain Premier ministre, ni du nombre de sièges qui reviendront aux partis. D’ailleurs, des sources médiatiques affirment que le prochain gouvernement sera composé de personnalités partisanes et de compétences nationales. Des ministres de l’actuel exécutif pourraient être reconduits. Pour rappel, le Conseil constitutionnel a proclamé mercredi soir les résultats définitifs de l’élection des membres de l’APN, conformément aux dispositions de la Constitution et à la loi organique portant régime électoral. Le FLN est toujours en tête avec 98 sièges, suivi des Indépendants avec 84 sièges, du MSP avec 65 sièges et du RND qui a remporté 58 sièges. Le Front El Moustakbel et le Mouvement El Bina ont obtenu respectivement 48 et 39 sièges.
Il est à préciser que la Constitution a fixé le début de la législature de l’Assemblée populaire nationale «de plein droit» au 15e jour suivant la date de proclamation des résultats par le Conseil constitutionnel.

A. F.

Article récent

Le 28 Septembre 2022

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img