26.9 C
Alger
dimanche 26 juin 2022

Djamel Belmadi, sélectionneur national «On n’a pas officiellement de retraités internationaux»

Les portes de la sélection restent ouvertes, lui qui envisage de faire appel à d’autres éléments en vue des prochaines sorties, a indiqué le coach national lors d’un entretien à la chaîne YouTube de la FAF.

Par Mahfoud M.

«On n’a pas officiellement de retraités internationaux, je ne cherche pas à mettre des joueurs à la retraite. D’autres éléments vont nous rejoindre probablement. Je suis très clair dans mes choix, l’idée c’est de présenter l’équipe la plus performante pour hisser plus haut le drapeau national. Tout le monde a envie de rejoindre ce groupe. Je leur ai dit qu’il y a la réalité du haut niveau, qu’il fallait valider cette sélection. S’ils veulent être là en septembre, c’est via les performances et les prestations, et rien d’autre que ça». Cette réponse fait suite à certaines suppositions sur une mise en retraite de certains cadres, à l’image de Benlamri, Bounedjah et Feghouli, dont le niveau a quelque peu régressé ces dernières années. Ainsi, il pense que l’arrivée des nouveaux joueurs a relancé la concurrence dans le groupe et que cela a donné un sang nouveau à la sélection nationale.
«Les nouveaux joueurs étaient très attentifs et appliqués, ils ont pu ramener cette idée de sang neuf qui reste très importante pour moi. Ils apportent un vent de fraîcheur et font en sorte que personne ne s’endorme sur ses lauriers, ça relance la concurrence. Les Amoura et Zorgane d’il y deux ans, ce n’est pas ceux qui sont là aujourd’hui. C’est à travers ce genre de matchs de haut niveau qu’il y a une progression qui se fait crescendo», a indiqué Belmadi.

«L’Italie, la Suède, la Croatie et la Belgique, possibles adversaires des Verts en novembre»
Le sélectionneur de l’équipe nationale de football, Djamel Belmadi, n’a pas écarté, lundi,
l’idée de jouer «un ou deux matchs amicaux» en novembre prochain contre de «grosses équipes européennes» qui préparent la Coupe du monde 2022 au Qatar (18 novembre-21 décembre). «En accord avec les clubs, il y aura une possibilité de jouer un ou deux matchs amicaux en novembre prochain, contre une des équipes qui ne vont pas participer à la Coupe du monde, comme l’Italie par exemple. On a eu une demande de la part des Italiens il n’y a pas si longtemps. L’Italie pourrait être une possibilité qu’on a eu récemment parmi tant d’autres. Il y a aussi la Suède, la Croatie et la Belgique, qui nous ont sollicité dernièrement», a révélé Belmadi dans un entretien accordé à la chaîne YouTube de la Fédération algérienne (FAF). Belmadi s’exprimait au lendemain du match amical disputé face à l’Iran (2-1) à Doha (Qatar). Ce test est venu conclure le stage effectué par la sélection nationale, au cours duquel les «Verts» ont disputé les deux premières journées des qualifications de la Coupe d’Afrique des nations CAN-2023 : à domicile face à l’Ouganda (2-0) et en déplacement face à la Tanzanie (2-0). «La date Fifa officielle sera en septembre, avec au menu la double confrontation face au Niger dans le cadre des qualifications de la CAN-2023, mais il y a aussi une fenêtre en novembre juste avant le Mondial 2022. Si on arrive à monter une belle équipe en novembre, ce sera avec grand plaisir et beaucoup d’envie de jouer un match contre de grosses équipes, ici en Algérie pour inaugurer un stade, ou bien en Europe. Mais rien n’est certain, d’autant qu’on sera attentif de ce qu’on nous demandera de faire par la Fifa et par surtout les clubs», a-t-il conclu. Deux mois après la cruelle élimination en barrages du Mondial 2022 face au Cameroun (aller : 1-0 retour : 1-2), l’équipe nationale a réussi son redressement en alignant trois victoires de suite, en attendant la rentrée des classes en septembre prochain.

M. M.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img