21.9 C
Alger
lundi 26 septembre 2022

Djamel Belmadi, sélectionneur national «J’ai toujours été exigeant avec Mahrez et je convoquerai Delort»

Le sélectionneur national, Djamel Belmadi, a tenu à défendre le capitaine de la sélection, Ryad Mahrez, qui sera absent lors de la double confrontation face à l’Ouganda et la Tanzanie, pour le compte des 1re et 2e journées des éliminatoires de la CAN 2023 de la Côte d’Ivoire, les 4 et 8 juin prochain.

Par Mahfoud M.

«Avec Mahrez, j’ai été toujours exigeant et c’est l’un des joueurs avec lequel je suis trop demandeur et il le sait très bien. Mais j’estime qu’il faut s’éloigner des faux buzz et ne pas aller dans tous les sens», a souligné, hier, le coach des Verts, lors de la conférence de presse tenue au Centre des équipes nationales de Sidi Moussa. Le driver de l’EN rappelle que la FAF a reçu un rapport médical de Manchester City qui prouve qu’il est blessé et que personnellement il s’en tient à cela. «Je n’ai jamais demandé à un joueur de se déplacer pour constater sa blessure et je ne le ferai pas avec Mahrez. Aussi, s’il est blessé, j’estime qu’il peut aller où il veut», a souligné Belmadi qui fait référence aux informations faisant état du déplacement de Mahrez à Marrakech au Maroc pour passer des vacances avec sa compagne. Il a, par ailleurs, rappelé que le joueur des Citizens
s’était toujours donné à fond et s’est sacrifié pour la sélection, même s’il admet qu’il a été moins bon dans d’autres matchs, ce qu’il trouve tout à fait normal, puisque tout joueur a une courbe ascendante et descendante.
Interrogé sur le cas de l’attaquant de l’OGC Nice, Andy Delort, et la possibilité de le voir revenir chez les Verts, le sélectionneur national indiquera qu’il compte le convoquer pour le prochain stage, confirmant au passage qu’il avait eu des discussions avec lui et que le différend a été aplani. Il faut rappeler que Belmadi a décidé de ne plus convoquer l’ancien joueur de Montpellier, après que ce dernier a demandé à ne pas être convoqué en EN pour lui permettre de gagner sa place avec Nice, ce qu’il avait trouvé «insultant», car voulant dire n’avoir aucune considération pour les Verts.
Abordant sa décision de faire appel à sept nouveaux joueurs pour ces deux matchs face à l’Ouganda et la Tanzanie, Belmadi a estimé que cela est normal, étant donné qu’il fallait donner leur chance à d’autres éléments et que leur convocation est venue après les avoir suivis sur un long moment. «S’ils sont là, c’est qu’ils ont des qualités et méritaient donc cette sélection, mais le plus dur sera de le prouver car la concurrence sera rude», a-t-il relevé. Pour ce qui est des joueurs non sélectionnés pour ces matchs, Belmadi a affirmé que la porte n’est pas fermée et que leur retour dépendra de la forme qu’ils afficheront lors des prochains matchs avec leurs clubs. «Maintenant, il est possible que certains éléments se voient proches de la retraite internationale et décident donc de ne plus venir, et je respecterai leurs décisions», a-t-il ajouté. Abordant le sujet des matchs face à l’Ouganda et la Tanzanie, il dira que ces deux équipes doivent être prises très au sérieux, sachant qu’elles n’ont pas encaissé trop de buts et que le football africain est en progrès. Il n’y a pas de matchs faciles, même si l’EN, ces dernières années, a fait ressentir aux gens que la qualification à la CAN était une formalité, ce qui est faux, car il faut toujours se remettre en cause et continuer à travailler sérieusement. Il a souhaité, par ailleurs, jouer un troisième match amical, affirmant qu’il trouve des difficultés à trouver un adversaire cette rencontre. Le sélectionneur national a souhaité, en outre, pouvoir travailler dans une ambiance sereine, en référence aux embrouilles au niveau de la FAF, même s’il admet que le groupe d’administrateurs avec lequel il travaille tente de lui offrir les meilleures conditions possibles.
M. M.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img