25.9 C
Alger
lundi 27 juin 2022

Djamel Belmadi, sélectionneur de l’EN «Ce n’est pas une liste-sanction, j’ai pris les meilleurs…»

«J’ai fait appel aux meilleurs joueurs du moment», a expliqué le coach national, Djamel Belmadi, comme pour couper court à tous les férus de la balle ronde nationale qui s’interrogeaient sur l’absence de certains éléments qui figuraient dans listes mises en place pour les précédents rendez-vous importants de la sélection nationale.

Par Mahfoud M.

Toujours sur la défensive et ne voulant pas justifier ses choix, le coach des Verts a ensuite lâché du lest pour parler de certains éléments ne figurant pas dans le groupe qui affrontera le Cameroun lors de la double-confrontation comptant pour les barrages qualificatifs au Mondial 2022 du Qatar (25 et 29 mars prochain), mais aussi de certains «revenants» lors de la conférence de presse qu’il a tenue hier matin au Centre des équipes nationales de Sidi Moussa. «Avant de communiquer officiellement la liste des convoqués pour le match face aux Camerounais, j’ai pris attache avec tous les joueurs et j’ai même laissé des messages pour les joueurs non-convoqués leur expliquant ma démarche», a souligné le driver des Verts. Belmadi a affirmé qu’avant de décider de cette liste de joueurs à convoquer, il avait suivi l’évolution de tous les éléments, d’où sa décision de faire appel à certains joueurs que d’aucuns n’attendaient, même si en réalité l’ossature est toujours là. «Guedioura est un joueur-clé de l’EN, j’ai remarqué qu’il avait bien repris et qu’il se donnait à fond, même si je n’ai rien encore décidé quant à sa titularisation ou non. Belfodil est un élément pétri de qualités et qui s’est affirmé à un âge précoce. En 2010 déjà, j’avais certains échos de la part d’un adjoint qui travaillait avec moi au Qatar et qui avait suivi sa progression à Lyon où il évoluait de part sa fonction là- bas à une certaine époque. J’avoue qu’il n’a pas eu la carrière qu’il faut avec les blessures à répétition, mais il est revenu fort avec le Herta Berlin en Allemagne, et il mérite sa chance», a affirmé le sélectionneur national. Pour ce qui est de Touba qui fait son entrée en EN, le coach estime qu’il avait besoin d’un joueur qui évolue comme arrière-gauche et comme axial et c’est pour cela qu’il lui a fait appel.

«Ce n’est pas tout
le temps qu’on joue
un Mondial»
Le conférencier a tenu à expliquer encore une fois qu’il veut des joueurs qui se battent sur le terrain, même s’il a voulu préciser que ce n’était pas une liste-sanction et que les joueurs écartés n’étaient pas forcément mauvais, mais qu’il se devait de faire des choix pour ce match très important.
Parlant de certains joueurs d’expérience auxquels il a fait appel et d’après la discussion qu’il a tenue avec eux, il a affirmé que certains sont conscients du fait qu’ils joueront sans doute leur dernière Coupe du monde et souhaitent donc arriver à s’y qualifier. «On ne joue pas tout le temps une Coupe du monde, ce n’est pas une Coupe Coca-cola, mais un Mondial que tout le monde rêve de jouer et c’est pour cela que je reste convaincu qu’ils se donneront à fond lors de ces deux matchs face au Cameroun», a indiqué le coach des Verts qui ajoutera : «On sera dos au mur et les deux matchs seront difficiles, mais on n’arrive pas à son objectif sans souffrir et si vous vous rappeler lors de la CAN remportée en 2019, on était passé par des moments difficiles, notamment le match compliqué face à la Côte d’Ivoire remporté dans la douleur et c’est ce qui a rendu notre sacre assez spécial».

«Nous ferons tout pour rendre notre public heureux face
au Cameroun»
Le sélectionneur des Verts a estimé que le fait de recevoir au stade Tchaker de Blida est un avantage, même s’il reste confiant quant à ce match aller à Japoma à Douala, surtout que l’EN y a joué trois matchs lors de la dernière CAN et a pris ses repères là-bas. «Imaginez que le match retour soit programmé à Japoma, ça fait peur hein ?», a-t-il relevé, rappelant que la sélection nationale a beaucoup travaillé durant ces trois dernières années pour mériter de jouer ce match retour des éliminatoires du Mondial à Blida. A propos de son adversaire, Belmadi a donné quelques clefs sans pour autant rentrer réellement dans les détails : «C’est la Fecafoot (Fédération du Cameroun) qui a choisi de changer de sélectionneur, elle a pesé les risques. L’avenir nous dira si ça a été une bonne chose ou pas, mais on espère évidemment que non. Pour Rigobert Song et son apport, je sais qu’il est difficile, sur trois séances d’entraînement, de changer tout un fond de jeu, des systèmes, une philosophie (…) Le Cameroun a beaucoup de joueurs qui peuvent être dangereux, mais je ne vois pas l’intérêt de rentrer trop dans le détail de leur équipe. Vous les avez vus, ils ont une animation, un style, des phases de jeu». Appelé à se prononcer sur la présence, bien que minime à Douala, du public algérien, Belmadi s’est dit très heureux. «C’est pour eux qu’on se défonce et on se donne à fond. Je sais qu’ils ne seront pas majoritaires à Douala, mais ils feront quand même du bruit et nous serons prêts à nous donner à fond pour les rendre heureux, de même qu’on fera tout pour fêter la qualification au match retour à Blida», a déclaré Belmadi.
M. M.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img