8 C
Alger
vendredi 4 décembre 2020

Dissimulation des cas contaminés et non-respect des mesures de prévention: Scènes quotidiennes d’anarchie et d’incivisme face au Covid-19

«C’est l’incivisme des citoyens qui va faire perdurer la crise sanitaire». Tel est le constat des praticiens de santé et des observateurs qui suivent l’évolution de l’épidémie. En effet, des scènes d’anarchie, d’incivisme et de non-respect des mesures de prévention et la dissimulation des cas contaminés font partie de notre quotidien. Au niveau des bus, des marchés, des écoles, devant les commerces, dans la rue et au niveau des bureaux de poste… le constat est le même : un relâchement de la part de la population vis-à-vis des gestes sanitaires préventifs est flagrant. Cette crise ne semble pas effrayer les gens qui se baladent sans masque, se collent les uns aux autres. Pis, certains sont contaminés mais marchent sans masque et ne prennent même pas la peine d’informer leur entourage pour qu’ils prennent leurs précautions. «Ma voisine a été contaminée par le virus mais ne m’a rien dit. C’est quelques jours après, quand j’ai commencé à avoir les symptômes du Covid qu’elle me l’a dit», nous dira une mère de famille vivant à Staouéli. «Ce qui est choquant, c’est que pendant sa contamination elle sortait avec moi au marché sans le masque», ajoutera-t-elle. Des histoires comme celles-là sont légion. En effet, un parent d’élève nous a confié ce qui suit : «Ma fille m’a dit dernièrement que son professeur d’anglais ne portait pas son masque à l’intérieur de la classe, allant même jusqu’à demander parfois aux élèves de faire de même pour qu’il puisse les entendre ! Imaginez qu’il soit contaminé ou si l’un des élèves est contaminé. C’est toute la classe qui le sera, puis toute l’école, ensuite ce seront les familles de chaque élève…». Même cas au niveau des universités où des professeurs contaminés par le coronavirus ont été appelés à quitter, en plein cours, l’université. Dans les marchés, devant les établissements éducatifs, lors des enterrements, au niveau des bureaux de poste ou même devant les établissements de santé, des rassemblements sont quotidiennement constatés. Face à ce relâchement et vu la hausse des cas de contamination, le gouvernement algérien a dénoncé ces actes, annonçant un durcissement des mesures de confinement. De son côté et pour la énième fois, le ministère de la Santé avait appelé les citoyens au respect des recommandations des mesures de prévention pour ne pas mettre en danger leur santé, celle de leur famille et de la société. «L’actuelle situation épidémiologique mondiale de Covid-19 et la relative augmentation des cas dans notre pays interpellent la conscience de tous les citoyens à l’effet de respecter les recommandations relatives aux mesures de prévention», a indiqué le ministère dans un communiqué. «Nous appelons, encore une fois, tous les citoyens à soutenir les efforts déployés pour limiter la propagation de cette épidémie dans notre pays, en respectant scrupuleusement les mesures barrières, à savoir l’hygiène des mains, la distanciation physique et le port du masque obligatoire en tout lieu et en toute circonstance», a souligné la même source. De leur côté, les praticiens de santé publique, qui ne savent plus où donner de la tête vu le nombre élevé de cas, appellent, depuis l’apparition du premier cas de contamination dans notre pays, la population au «strict» respect des mesures de confinement partiel recommandées dernièrement par les pouvoirs publics, pour circonscrire la pandémie. En effet, ils affirment que la solution principale pour empêcher la propagation du Covid-19 consiste à se conformer strictement aux mesures de prévention, recommandant d’unir les efforts de tous les acteurs dans cet objectif. «La lutte contre cette pandémie est un acte participatif», assurent les praticiens.
Thinhinene Khouchi

Article récent

Foot/ Italie- transfert: Slimani dans le viseur de la Salernitana (Série B)

L'attaquant international algérien de Leicester City (Premier league anglaise) Islam Slimani, en manque de temps de jeu, est convoité par le pensionnaire de...
--Pub--

Articles de la catégorie

Messaoud Belambri, président du Syndicat des pharmaciens sonne l’alerte: «Médicaments : nous n’avons jamais atteint ce degré de pénurie»

Depuis le début de la pandémie de coronavirus, pénuries et tensions dans l'approvisionnement de médicaments se font ressentir de plus en plus. Plus de...

843 nouveaux cas et 16 décès ces dernières 24H/Virus: reflux des contaminations, mais vigilance…

Le nombre des contaminations au coronavirus présente un recul palpable dans notre pays, grâce à la conjugaison de la conscience citoyenne et de la...

Opération “bouteilles contre flexy” à Oran: Plus de 11.000 bouteilles récoltées en 10 jours

L’opération "bouteilles contre flexy", qui consiste à offrir du crédit téléphonique aux citoyens qui ramènent des bouteilles en PET (plastique transparent), lancée par l’entreprise...

Réassurance: La CCR augmente son capital à 25 milliards DA

La Compagnie centrale de réassurance (CCR) vient d'augmenter son capital social, le portant de 22 milliards de DA (170,54 millions USD) à 25...
- Advertisement -