12.9 C
Alger
mercredi 1 février 2023

Développement local à Béjaïa: Des entreprises priées de respecter les délais contractuels

Le retard pris dans l’entretien et la consolidation du port de pêche et de plaisance de Tala Guilef à Saket, sur la côte Ouest de Béjaïa, a provoqué hier la colère du wali de Béjaïa, Kamel Eddine Karbouche, qui a constaté, hier, lors de sa visite d’inspection de cet ouvrage, que les travaux n’ont pas avancé au rythme souhaité et que le projet qui a débuté depuis de longues années a pris du retard. Il a rappelé à l’ordre l’entreprise réalisatrice afin de respecter les délais en renforçant les chantiers en moyens humains matériels. Il ressort de cette visite que le taux d’avancement de cet ouvrage, très attendu par les pêcheurs et autres professionnels du secteur, n’est que de 41 %. Le premier responsable de la wilaya a exigé du chef d’entreprise et du maître d’ouvrage de faire en sorte de rattraper ce retard afin de boucler rapidement les travaux. Le projet de construction d’une station de dessalement de l’eau de mer de 300 000 m3, implantée à Tighremt dans la commune de Toudja a également fait partie des haltes du chef de l’exécutif qui a vérifié, avec la délégation qui l’accompagnait, les travaux de cet ouvrage qui ont débuté il y a quelques mois. Des travaux qui ont bien avancé si l’on se réfère aux délais contractuels de réalisation de ce projet stratégique qui devrait alimenter, une fois livré, les 52 communes de la wilaya en eau potable, sachant que la wilaya fait face, ces dernières années, à une grande sécheresse. Cette station devrait mettre fin aux problèmes d’eau potable dont souffre la wilaya qui a besoin de 250 000 m3 par jour. C’est ainsi que l’on a annoncé que le taux d’avancement des travaux est de 45 %, ce qui est «satisfaisant». «Le respect des délais de réalisation est également l’un des points sur lesquels le premier responsable de la wilaya a insisté auprès de l’entreprise», a indiqué la cellule de communication de la wilaya. D’autres projets structurants ont fait partie du programme de visite du wali, dont l’aéroport Abane- Ramdane, l’extension du port de Béjaïa où devrait être installé le chantier de l’Entreprise de réparation navale (ERENAV) afin de débuter son activité. Les travaux de la pénétrante autoroutière ont également été inspectés, surtout la partie prise en charge par l’entreprise Algérienne SAPTA qui fait face à certains problèmes. Il a été question de trouver des solutions afin de dépasser les contraintes existantes.
Hocine Cherfa

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img