20.9 C
Alger
vendredi 7 octobre 2022

Des mesures fermes prises pour stopper l’épidémie / Covid : les walis s’impliquent

Des walis et des responsables locaux s’impliquent désormais à travers des mesures pour lutter contre l’inquiétante propagation du coronavirus. A Skikda, le premier magistrat de la wilaya a décidé de rendre obligatoire la vaccination pour tous les employés de daïra et des communes. Dans un communiqué, il a été stipulé que des mesures fermes seront prises à l’encontre des travailleurs retardataires ou qui refusent de se faire vacciner. Aussi, il est question d’interdire aux travailleurs n’ayant pas reçu le vaccin, de rejoindre leurs postes d’emploi. A l’avenir, est-il expliqué, les concernés doivent présenter une carte de vaccination pour accéder à leurs postes de travail. Cette mesure, a ajouté la même source, sera appliquée également aux visiteurs et aux personnes se rendant dans les sièges de l’administration publique. Dans la wilaya de Béjaïa, qui connaît une flambée des contaminations ces derniers jours, le wali a pris des mesures pour casser la chaîne de transmission du virus. Désormais, les cérémonies de mariage, de circoncision ou de fiançailles sont formellement interdites. Le premier responsable de wilaya a aussi décidé d’interdire les veillées funèbres et les visites aux cimetières durant les deux jours de l’Aïd El Adha. Pour les commerçants, il a été annoncé que le port du masque est à nouveau obligatoire, le respect de la distanciation ainsi que la désinfection des mains avec du gel hydro-alcoolique. A Tizi Ouzou, un arrêté signé il y a quelques jours par le wali stipule que toutes les manifestations culturelles et artistiques rassemblant du public sont interdites temporairement pour prévenir la propagation du coronavirus. Dans certaines communes, il a été notamment décidé de suspendre la tenue des marchés hebdomadaires et de ne plus s’attabler dans les cafés afin d’éviter les rassemblements et veiller au respect de la distanciation physique. A Laghouat, c’est l’administration de l’Ecole normale supérieure (ENS) du chef-lieu de wilaya et celle du Centre universitaire d’Aflou qui ont décidé de la fermeture de ces deux établissements de l’enseignement supérieur, en raison de l’apparition de cas confirmés de Covid. Des travailleurs des deux établissements ont été testés positifs et la mesure de fermeture a été prise pour préserver à la fois la santé des travailleurs et des étudiants, a affirmé le Pr Khaled Bouziani, directeur de l’ENS «Taleb- Abderrahmane» de Laghouat. Dans la wilaya de Setif, il a été décidé de fermer provisoirement du Parc des loisirs afin de limiter le risque de propagation du Covid-19.
Depuis quelques jours, le nombre des contaminations au coronavirus ne cesse d’augmenter. Des spécialistes et des médecins ont surtout exprimé des appréhensions en raison de l’approche de l’Aïd El Adha. D’où l’urgence de décisions fermes pour protéger la population et casser la chaîne de transmission du virus. Bien qu’un engouement sur les centres de vaccination a été enregistré ces derniers jours, il n’empêche qu’une catégorie de citoyens continue à sous-estimer les dangers que présente le virus. Désormais, l’enjeu est d’atteindre une immunité collective dans les meilleurs délais, avec un minimum de pertes en vies humaines.
Aomar Fekrache

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img