8.9 C
Alger
mercredi 1 février 2023

Des journalistes étrangers s’expriment sur le CHAN: «L’Algérie est en passe de gagner son pari d’organiser la meilleure édition du CHAN»

Un intérêt particulier a été accordé à la 7e édition du Championnat d’Afrique des nations de football (CHAN) en Algérie (13 jan-4 fév 2023) par les médias étrangers, présents en force au niveau des quatre stades retenus pour l’événement qui connaît un engouement sans pareil depuis son coup d’envoi. Pour cette 7e édition, la CAF (Confédération africaine de football) avait réceptionné près d’un millier de demandes d’accréditation des représentants des médias pour couvrir le CHAN-2022, un nombre dépassant celui de la précédente CAN-2022 au Cameroun. Après huit jours de compétitions, de nombreux journalistes de médias audiovisuels et écrits africains, présents à l’événement, partagent un avis positif, plébiscitant l’organisation du tournoi et assurant unanimement que l’Algérie, à travers ses infrastructures, une mobilisation générale de la part des autorités au niveau de la sécurité, du transport, de l’hébergement et de l’encadrement des différentes délégations, «est en passe de gagner le défi de faire de cette 7e édition, la meilleure jamais organisée». Tout en exprimant sa grande admiration pour les infrastructures sportives réservées à ces joutes africaines, l’envoyé spécial de Radio France internationale (RFI), Marco Martins, a déclaré : «Pour le moment, j’ai fait les villes d’Oran et Alger, mes impressions sont très bonnes. L’organisation fait tout pour qu’on soit à l’aise. L’événement se passe très bien, il n’y aucun souci. Nous avons été bien accueillis». Le journaliste qui a eu à couvrir plusieurs CAN (Coupe d’Afrique des nations), la compétition phare en Afrique, a toujours constaté des soucis de routes, ou de stades pas encore finis. «En Algérie, a-t-il dit, tout est prêt, avec au minimum quatre stades qui peuvent abriter une CAN. Le pays a mis tous les moyens du succès, tout est bien calé pour que sa candidature ait un avis favorable de la CAF». «Avant l’édition de l’Algérie, le CHAN était considéré comme un laboratoire d’expérimentation. L’Algérie l’a pris comme une véritable compétition. Les pays qui avaient organisé le CHAN auparavant l’avaient pris pour une petite compétition, mais nous sentons que l’Algérie veut montrer qu’elle a les moyens d’organiser la CAN. Nous sommes sur 17 équipes réparties sur quatre villes, il y a un dispositif qui montre qu’il y a de la capacité à organiser un CHAN et une CAN très bientôt», a encore indiqué le reporteur de RFI.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img