22.9 C
Alger
lundi 5 décembre 2022

Des dizaines d’hectares ravagés par le feu depuis début juin: La hantise des incendies d’été persiste

Comme chaque année, à l’entame de la saison estivale, la hantise des feux de forêt refait surface. Depuis le mois de juin, 270 hectares de forêt ont été détruits selon les chiffres de la DGF. Certes, on est loin des statistiques effarantes de l’été dernier, mais il n’empêche que pour cette saison estivale, les craintes sont toujours présentes.
Alors que le mois de juin n’est pas encore terminé, les incendies de forêt ont détruit 270 hectares à travers plusieurs wilayas du pays, avec 57 foyers qui ont été enregistrés ce mois de juin, selon les données de la DGF.
Lors de son passage à l’émission «Dayf Essabah» sur les ondes de la Radio algérienne de la Chaîne 1, le directeur général des forêts, Djamel Touahria, a fait savoir que le plus important incendie a été enregistré à Skikda, dans lequel aucune perte humaine n’a été enregistrée. Touahria est revenu sur le bilan de l’année 2021, précisant que les incendies ont détruit environ 100 101 hectares. Afin d’éviter ce scénario tragique, les services de la Direction générale des forêts ont commencé à former et à sensibiliser la population sur la façon d’agir lors du déclenchement d’incendies, fournissant des instructions et des conseils, en se référant au plan approuvé pour assurer un été en toute sécurité basé principalement sur le nettoyage des routes et des sentiers et l’intensification des patrouilles dans les forêts. Le même responsable a rappelé la mise en place des centres de lutte contre les incendies dans les différents espaces forestiers qui enverront une alerte précoce en vue d’une première intervention des agents de la Protection civile.En réponse à une question sur les moyens d’intervention rapide pour éteindre les incendies, Djamel Touahria a expliqué que plus de 4 000 agents et 3 000 agents saisonniers ont été recrutés, soulignant l’acquisition de 240 véhicules d’intervention rapide et de 15 camions-citernes. Dans ce contexte, le même intervenant a salué le travail des équipes de protection et des agents spécialisés dans l’extinction des incendies, rappelant l’affrètement de l’avion bombardier d’eau qui s’inscrit dans la stratégie de l’État pour protéger les citoyens et les richesses forestières des dangers des incendies. Dans un autre contexte, le directeur général des forêts, Djamel Touahria, a évoqué l’inadéquation de la législation et du cadre juridique en vigueur pour la protection des richesses forestières datant de 1984 avec les évolutions actuelles, notamment en ce qui concerne l’aspect dissuasif de la protection du couvert végétal. L’invité de la Chaîne 1 a expliqué que le nouveau projet de loi réglementant le secteur forestier est actuellement en place au niveau du Secrétariat général du gouvernement, après sa présentation au niveau du ministère de la Justice. Le projet de loi, a précisé l’intervenant, comprend de nouvelles dispositions très strictes, des mesures dissuasives pour lutter contre toutes les formes d’atteintes aux forêts. Il a souligné, à cet effet, que ledit projet comprend également des facilités pour les investisseurs, notamment dans le domaine de l’apiculture, des loisirs et de plantes aromatiques, en plus de la production de bois. Par ailleurs, le DG des forêts a rappelé la décision du gouvernement de geler temporairement la production de charbon de bois, pour éviter le déclenchement d’incendies dans les forêts. Les autorités forestières travaillent pour que la procédure soit strictement respectée. Toute violation de cette décision exposera les responsables à des sanctions conformément aux lois en vigueur.

Louisa A. R.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img