26.9 C
Alger
lundi 27 juin 2022

Des coupures d’eau fréquentes dans la capitale: Seaal et ses incohérences de communication

Les habitants de la capitale connaissent depuis quelque temps de fréquentes coupures dans l’alimentation en eau potable. Plusieurs communes sont ainsi privées de ce précieux liquide une bonne partie de la journée. Dans d’autres cas, c’est durant les soirées que ces coupures surviennent.
La situation est vécue par plusieurs communes à l’instar de Aïn Naâdja (Gué de Constantine) et Aïn Benian, pour ne citer que celles-là. Les habitants ont observé des coupures de l’eau potable de 18h jusqu’à 7h du matin. «Les coupures interviennent généralement à 19 heures. L’alimentation est rétablie vers 7 heures du matin», s’indigne un citoyen de Aïn Naâdja qui s’étonne que la Seaal n’ait pas informé ses clients sur les raisons et les horaires des perturbations qui perdurent depuis plus dix jours. «À Aïn Benian, les coupures d’eau se font à partir de 18h depuis plus d’un mois. On ne connaît pas encore leurs causes. C’est infernal», s’offusque une jeune femme résidant dans la commune, ajoutant : «Moi par exemple, je rentre chez moi chaque jour à 18h, je ne trouve pas d’eau pour me doucher ou pour faire la lessive ou autres tâches, c’est vraiment pénalisant». Aucune explication rationnelle n’est fournie sur ces coupures fréquentes qui ne se font habituellement qu’en période de lancement de travaux. Mais actuellement elles ne sont pas signalées sur la page officielle de l’entreprise ni par affichage au niveau des communes. Sur la plateforme numérique «Info Trav’Eau», mise au point par la Seaal, lancée dernièrement et permettant aux citoyens de suivre en direct toute l’actualité des travaux en cours dans leurs communes respectives sur le lien : http://www.seaal.dz/espace-client/infos-travaux/, il est indiqué les communes où la suspension de l’eau est en cours. Mais en aucun cas il n’a été signalé les coupures fréquentes d’eau durant la nuit à Aïn Naâdja où Aïn Benian.
A Gué de Constantine (Aïn Naâdja) par exemple, la plateforme explique que la coupure d’eau est survenue à partir de la journée de 9 février et la cause est liée à «un niveau de consommation exceptionnellement élevé» dans la localité de Ain Naadja, alors que la coupure touche la commune depuis plus de dix jours. Même constat pour Ain Bénian. Il est signalé des travaux pour la journée d’hier de 11h à 13h, mais rien sur les coupures d’eau durant la nuit qui perdurent.
Concernant les requêtes des citoyens, des réponses invariables sont données : veuillez contacter le centre d’appel 15 94. «Je n’ai pas d’eau chez moi et pourtant il n’y a pas de perturbation signalée dans ma commune sur cette page d’information», a écrit un client sur la page de ce site. La réponse à cette requête est : «Vérifiez au niveau de votre compteur que le robinet d’arrêt est ouvert. Si une bague rouge a été placée au niveau de votre compteur, vous avez été coupé pour non-paiement, contactez votre agence clientèle ou bien le 15 94 pour plus d’informations. Si vous habitez dans un immeuble, vérifiez que le robinet d’arrêt du compteur général est ouvert. Sinon, demandez à vos voisins si le manque d’eau est général, il se peut qu’un incident vienne de se produire».
Le rationnement semble être une option privilégiée par les autorités pour les mois à venir. Des responsables du secteur évoquent surtout une opération de rationnement de la ressource qui touche plusieurs quartiers d’Alger et touchera à partir du mois de mars d’autres communes de la capitale en raison de la pénurie de la ressource.
Louisa Ait Ramdane

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img