17.9 C
Alger
lundi 22 avril 2024

Des chauffeurs de poids lourds ne respectent pas les mesures sur la charge: Le constat accablant du ministère des Transports

Malgré la mise en place d’une loi relative à la surcharge des camions, la plupart des chauffeurs de poids lourds ne la respectent pas. La violation des dispositions relatives à la surcharge est à l’origine des accidents mortels de la circulation et du délabrement des routes. La responsabilité des conducteurs de transport de marchandises a été à maintes fois pointée du doigt. En effet, les accidents de la circulation impliquant les poids lourds sont périodiquement enregistrés par les différents corps de sécurité. Et les bilans sont parfois très lourds. Ce constat accablant a été fait par le ministère des Transports au cours d’une réunion qui a réuni le ministre du secteur ainsi que ses collègues des Transports publics, de l’Environnement, de l’Intérieur et de l’Aménagement du territoire et de l’Energie et des Mines. A cet effet, les services du ministère des Transports ont affirmé, lors de cette réunion de coordination avec les partenaires dans l’opération de contrôle du respect des dispositions du code de la route relatives à la charge par les chauffeurs de transport de marchandises, que la plupart des chauffeurs de poids lourds ne respectaient pas la charge autorisée par la loi, a indiqué un communiqué du ministère. Cette réunion, tenue jeudi dernier au siège du ministère des Transports, a regroupé les services du ministère et les représentants des ministères de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire, des Travaux publics, de l’Energie et des Mines, du commandement de la Gendarmerie nationale, de la Sûreté nationale et de la Délégation nationale à la sécurité routière (DNSR). Des observations sur le terrain ont été soulevées à l’issue de cette rencontre, se rapportant «au non-respect des dispositions du code de la route relatives à la charge par la plupart des chauffeurs de véhicules de transport de marchandises», a souligné la même source. Les participants à la réunion ont relevé «l’impact négatif de la surcharge sur l’état et la sécurité du réseau routier national», ainsi que «certains comportements et agissements nuisibles pour le trafic routier et la libre circulation et préjudiciables pour l’économie nationale». Plusieurs préoccupations soulevées par les opérateurs économiques et les transporteurs ont été recensées durant cette rencontre. Face à cette situation et après évaluation de cette opération de sensibilisation et de contrôle, le groupe de travail, composé des organismes et institutions susmentionnés, s’est attelé à «examiner les insuffisances enregistrées et les moyens d’y remédier et ce, pour mettre en place les conditions idoines devant permettre d’atteindre les résultats escomptés». L’opération de contrôle du respect des dispositions du code de la route relatives à la charge par les chauffeurs du transport de marchandises a débuté le 14 décembre 2021, a-t-on rappelé. En effet, le ministère des Transports compte organiser, en partenariat avec le ministère de l’Intérieur et des Collectivités locales, des opérations de contrôle et de sensibilisation unifiées, destinées aux chauffeurs des transports de marchandises, pour s’enquérir de l’état du respect de la charge autorisée.
Meriem Benchaouia

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img