17.9 C
Alger
jeudi 25 avril 2024

Des accords bilatéraux suivent la réussite du 7e GECF: Les premiers fruits d’un sommet historique

Les aboutissements politiques et économiques positifs du 7e Sommet du Forum des pays exportateurs de gaz, achevé avant-hier par un franc succès et couronné par une adoption unanime de la Déclaration d’Alger, ne se sont pas fait attendre.

Par Par Lynda Naili
A ce titre, au plan politique, au lendemain de la clôture du 7e Sommet des chefs d’Etat et de gouvernement du Forum des pays exportateurs de gaz (GECF), après une rencontre tripartite qu’il a tenue avec Kaïs Saïed, président de la République tunisienne, et Mohamed Younes El-Menfi, président du Conseil présidentiel libyen, le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, a reçu, au siège de la Présidence de la République, son homologue iranien, Ebrahim Raïssi qui, après avoir pris part à ce Sommet d’Alger, effectue une visite officielle en Algérie.
Les entretiens entre le Président Tebboune et son homologue iranien, Ebrahim Raïssi, au siège de la Présidence de la République, ont été élargis aux membres des délégations des deux pays. Suite à quoi, les deux présidents ont supervisé la signature d’accords de coopération et de mémorandums d’accord dans de nombreux domaines, à l’instar de celui portant respectivement sur le domaine du pétrole et du gaz, du tourisme, de l’économie du savoir, de la science et la technologie, des médias ainsi que le domaine sportif.
Plus tôt, le chef de l’Etat a passé en revue les résultats du 7e Sommet du GECF avec son homologue tunisien, Kaïs Saïed, et le président du Conseil présidentiel libyen, Mohamed Younes El-Menfi, selon un communiqué de la Présidence. «Les présidents ont également examiné la situation dans la région du Maghreb et souligné, au terme de cette rencontre, la nécessité d’unifier et d’intensifier les efforts pour relever les défis économiques et sécuritaires, au service des intérêts des peuples des trois pays», a noté la même source, révélant qu’«il a été décidé, lors de ces entretiens, de la tenue d’une rencontre maghrébine tripartite tous les trois mois, la première en Tunisie après le mois sacré du ramadhan». «A l’issue de cette rencontre, le président de la République a tenu un entretien bilatéral avec son frère, Kaïs Saïed, lors duquel ils ont passé en revue les relations bilatérales et les moyens de les renforcer», a conclu le même communiqué.

Coopération et accords couronnent le 7e Sommet du GECF
Au plan économique, le ministre de l’Energie et des Mines, Mohamed Arkab, a reçu hier, au siège de son département ministériel, le ministre de l’Energie et des Industries énergétiques de la République de Trinité-et-Tobago, Stuart Young, en présence du P-DG de Sonatrach. A cette occasion, M. Young a félicité l’Algérie pour le succès du 7e Sommet des chefs d’Etat et de gouvernement du Forum des pays exportateurs de gaz, tant pour son organisation que pour ses résultats positifs au bénéfice de l’industrie gazière mondiale en général. Par ailleurs, les deux parties ont examiné l’état des relations de coopération entre les deux pays dans le domaine des hydrocarbures et les moyens de renforcer le partenariat et les investissements, à travers l’intensification des échanges entre les experts des entreprises du secteur énergétique des deux pays, et l’échange d’expériences et de formation.
Auparavant, Mohamed Arkab avait également reçu le ministre de l’Energie et des Mines du Sultanat d’Oman, Salem Al-Awfi. A cette occasion, le ministre omanais de l’Energie et des Mines a salué le succès du 7e Sommet du GECF, félicitant ainsi l’Algérie pour ce qu’elle a fait pour faire du sommet un succès, qui s’est déroulé dans les meilleures conditions.
De plus, les deux parties ont examiné l’état des relations de coopération entre les deux pays, qu’ils ont qualifiées d’excellentes dans les domaines de l’énergie et des mines, ainsi que les moyens de les renforcer. Les deux hommes ont également étudié les opportunités de coopération et d’investissement dans le domaine de l’industrie gazière et pétrolière et les moyens de les renforcer. Le renforcement de la coopération dans le domaine de l’exploration, du développement et de l’exploitation des hydrocarbures et de la pétrochimie entre la Sonatrach et les entreprises omanaises a également été souligné. En outre, le renforcement de la coopération et le partenariat dans le domaine des énergies nouvelles et renouvelables, du développement de l’hydrogène, ainsi que de la formation, n’ont pas été en reste des discussions entre les deux hommes. Ainsi, avec homologue azerbaïdjanais, Parviz Chahbazov, Mohamed Arkab a examiné les moyens de développer les relations de coopération entre les deux pays dans le domaine de l’énergie. Saluant le processus de dialogue permanent et de concertation entre les deux pays dans le cadre du GECF et entre les pays de l’Opep et les pays non membres pour la stabilité des marchés à moyen et long terme, les deux parties ont passé en revue les opportunités d’investissement entre les sociétés des deux pays à toutes les étapes de la chaîne de valeur dans le secteur des hydrocarbures, ainsi que les voies et moyens d’intensifier la coopération et d’échanger les expertises entre Sonatrach et la Compagnie nationale pétrolière et gazière d’Azerbaïdjan «Socar».
En outre, elles ont aussi évoqué les moyens de réactiver le mémorandum d’entente signé en novembre 2022 à Alger, au terme de la visite de travail effectuée par le ministre azerbaïdjanais.
Mohamed Arkab a également reçu son homologue bolivien, Frankin Molina Ortiz, avec lequel il a signé un mémorandum d’entente de coopération dans le domaine du pétrole et du gaz entre les deux pays. Les deux hommes ont examiné les opportunités de coopération entre l’Algérie et la Bolivie dans le domaine de l’énergie, notamment le pétrole, le gaz et l’électricité, et ont de ce fait convenu d’organiser des réunions entre les experts des deux pays afin d’explorer les voies de partenariat et d’investissement. Notons qu’en marge de cette rencontre, le Groupe «Sonatrach» et la Compagnie pétrolière bolivienne «YPFB» ont signé un mémorandum d’entente permettant aux deux sociétés d’explorer les opportunités de partenariat et d’échange d’expertises en matière de recherche et d’exploration, tout en examinant la possibilité pour Sonatrach d’accéder au marché bolivien.

Le succès du Sommet d’Alger, une étape réussie vers la stabilité énergétique mondiale
Au terme des travaux du 7e Sommet du GECF, le Président Abdelmadjid Tebboune a reçu les félicitations des dirigeants des pays participants pour le succès de cette rencontre énergétique internationale qu’Alger a abritée du 29 février dernier au 2 mars.
En effet, de l’avis de tous, ce Sommet d’Alger constitue une assise pour parvenir à un équilibre des visions entre les producteurs et les consommateurs, en tenant compte du droit des pays au développement et à profiter de leurs richesses, ainsi que de la nécessité d’assurer des approvisionnements stables et sécurisés et de l’importance d’œuvrer à la lutte contre le phénomène du réchauffement climatique.
Outre de consacrer le rôle du Forum en tant que «force» sur le marché, du fait qu’il regroupe les grands pays producteurs de gaz, la Déclaration d’Alger incarne la réussite du sommet dans la cristallisation d’une vision commune qui jette les bases de la stabilité du marché, en promouvant l’industrie gazière dans toutes ses dimensions, tout en réaffirmant l’engagement des pays producteurs à adopter les normes environnementales. En outre, la Déclaration d’Alger a également plaidé pour les intérêts des pays producteurs face à la tendance mondiale de réduire le rôle du gaz en tant que ressource fossile, alors qu’il est une énergie propre garantissant la sécurité énergétique mondiale.
Encourageant le dialogue constructif et équitable entre les pays producteurs et les pays consommateurs, la Déclaration d’Alger ouvre largement la voie à la coopération entre les producteurs, en permettant aux pays ayant une expérience dans la production comme l’Algérie d’accompagner d’autres pays nouveaux sur la scène énergétique tels que la Mauritanie et le Sénégal, ce qui est également considéré comme l’un des points forts du Sommet d’Alger.
L. N.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img