8 C
Alger
vendredi 4 décembre 2020

Depuis le lancement du Plan national de reboisement: Un milliard de plants mis en terre en 20 ans

Plus d’un milliard de plants ont été mis en terre depuis le lancement du Plan national de reboisement, soit l’équivalent de 825 000 hectares de plantations, dont 300 000 hectares en arbres fruitiers, selon un bilan établi par la Direction générale des forêts, à la veille de la célébration de la Journée nationale de l’arbre, le 25 octobre.

Par Hamid M.
Initié avec pour objectif l’émergence de systèmes économiques permettant aux populations rurales de disposer de moyens de subsistance, de stabilité et de développement, le PNR, mis en œuvre en 2000, portait sur un objectif global de plantation de 1 245 900 ha sur une période de 20 ans, a indiqué la DGF dans un bilan transmis à l’APS.
Cet objectif tracé comprenait le reboisement industriel à base de chêne-liège (75 000 ha), le reboisement de production (250 000 ha), le reboisement de protection des bassins versants et lutte contre la désertification (895 260 ha) et le reboisement d’agrément et récréatif (25 640 ha).
Ainsi, le taux de boisement à travers la mise en œuvre du PNR a été relevé de 11 % à
13 %, a précisé la DGF qui rappelle qu’en 1962, l’Algérie, sur une superficie initiale de 5 millions d’ha de forêt, ne disposait que de 3 millions d’ha environ, dont 2 millions représentant des vestiges de forêts.
Grâce aux efforts de reboisement et de régénération déployés dans le cadre de plusieurs programmes en vue d’augmenter le taux de couverture végétale naturelle et lutter contre l’érosion, ce patrimoine forestier a été ramené à 4,1 millions d’ha aujourd’hui, note la DGF.
Il s’agit notamment du lancement des chantiers populaires de reboisement (CPR) durant les années 60, de l’initiation du barrage vert durant les années 1970 et 1980, des grands travaux durant les années 1990 et du PNR.
Le patrimoine forestier national est composé essentiellement du pin d’Alep (70 %), du chêne-liège (21 %) et d’autres espèces qui s’étalent sur des superficies moindres comme le cèdre, le chêne vert, le chêne Zeen et Afares, le thuya et l’eucalyptus.
Cependant, malgré les efforts consentis par les pouvoirs publics pour la reconstitution et l’extension du patrimoine forestier, «la dégradation persiste, notamment par la récurrence des incendies durant la période estivale», relève la DGF.
Pour faire face à cette situation, le gouvernement a décidé de mettre l’accent sur la nécessité de redynamiser le Plan national de reboisement ainsi que la relance et la réhabilitation du barrage vert, à travers le lancement d’une vaste campagne de reboisement sur le territoire national.
Avec l’implication de l’ensemble des citoyens et institutions sous le pilotage du ministère de l’Agriculture et du Développement rural, un programme de plantation de 43 millions d’arbres a été ainsi lancé en 2019.

Plan 2020-2024 : reboiser 30 000 hectares
L’ambition affichée est celle de planter durant le quinquennat 2020-2024 un total de
30 000 hectares en plants forestiers, fruitiers et pastoraux, en vue de reconstituer les écosystèmes forestiers ayant subi diverses dégradations, notamment les incendies qui ravagent chaque année des superficies importantes.
Ce plan quinquennal de reboisement, qui sera confié aux entreprises de réalisation publiques (le groupe de génie rural) et privées, vise la reconstruction par le repeuplement dans le cadre de l’aménagement des forêts, ainsi que la lutte contre la désertification en zone steppique, présaharienne et saharienne.
La DGF compte réaliser à travers ce programme des extensions du barrage vert, la protection du milieu oasien ainsi que la réhabilitation de la nappe à alfa.
L’aménagement des bassins versants et le développement des zones de montagne sont également concernés par ces plantations.
A l’occasion de la Journée nationale de l’arbre, le ministère de l’Agriculture et du Développement rural, à travers la Direction générale des forêts, compte célébrer cet évènement à travers les 48 wilayas sous le slogan «Un arbre pour chaque citoyen», pour que chaque citoyen adopte un arbre et l’entretienne durant toute sa vie, souligne le document de la DGF.
Le choix de ce thème permettra de «se pencher sur l’importance des forêts dans les villes et sur le rôle important qu’elles jouent sur la santé et le bien-être de l’homme», a précisé la DGF.
«La célébration de cette journée est une opportunité pour rappeler au public que la forêt remplit plusieurs fonctions de protection, y compris la protection des sols contre l’érosion hydrique et éolienne, au maintien de la biodiversité de façon significative et l’atténuation des effets de serre dus aux changements climatiques», a-t-elle souligné.
Dans ce cadre, l’ensemble de la population a été invitée à participer aux manifestations organisées par la DGF à travers ses structures décentralisées au niveau de tout le territoire national, tout en respectant les consignes de protection recommandées par le secteur de la Santé par rapport à la pandémie Covid-19.
H. M.

Article récent

Foot/ Italie- transfert: Slimani dans le viseur de la Salernitana (Série B)

L'attaquant international algérien de Leicester City (Premier league anglaise) Islam Slimani, en manque de temps de jeu, est convoité par le pensionnaire de...
--Pub--

Articles de la catégorie

Messaoud Belambri, président du Syndicat des pharmaciens sonne l’alerte: «Médicaments : nous n’avons jamais atteint ce degré de pénurie»

Depuis le début de la pandémie de coronavirus, pénuries et tensions dans l'approvisionnement de médicaments se font ressentir de plus en plus. Plus de...

843 nouveaux cas et 16 décès ces dernières 24H/Virus: reflux des contaminations, mais vigilance…

Le nombre des contaminations au coronavirus présente un recul palpable dans notre pays, grâce à la conjugaison de la conscience citoyenne et de la...

Opération “bouteilles contre flexy” à Oran: Plus de 11.000 bouteilles récoltées en 10 jours

L’opération "bouteilles contre flexy", qui consiste à offrir du crédit téléphonique aux citoyens qui ramènent des bouteilles en PET (plastique transparent), lancée par l’entreprise...

Réassurance: La CCR augmente son capital à 25 milliards DA

La Compagnie centrale de réassurance (CCR) vient d'augmenter son capital social, le portant de 22 milliards de DA (170,54 millions USD) à 25...
- Advertisement -