23.9 C
Alger
mardi 16 août 2022

Depuis l’apparition du Covid-19: Le monde de la culture perturbé

Les rendez-vous culturels ne sont plus confirmés d’avance depuis le début de la pandémie liée au Covid-19.
Cette dernière a causé la perturbation des agendas de tous les établissements culturels. Ces derniers sont obligés, à chaque fois, de fermer leurs portes au public par mesure de prévention contre la propagation de du virus.

Par Abla Selles

En effet, depuis le début de cette crise sanitaire, les artistes des différentes disciplines ainsi que des établissements culturels organisent à chaque fois des événements virtuels qui attire les passionnés d’art. Des rencontres littéraires, des expositions d’art plastiques, des spectacles de musique, des festivités filmiques et des pièces de théâtres ont été présentés au public sur les différentes plateformes numériques. Ces événements virtuels ont été arrêtés après la reprise partielle de la vie culturelle. Cependant, la quatrième vague du Covid-19 a nécessité, encore une fois, la fermeture des établissements et espaces culturels afin d’éviter plus de contaminations. D’ailleurs, toutes les festivités et événements programmés pour cette période ont été reportés à une date ultérieure. Cette solution paraît évidente pour protéger la population du variant Omicron, mais les passionnés d’art et les artistes sont angoissés de voir la culture éclipser.
Ce qui est inquiétant, est que ni les artistes ni les établissements culturels ont reprit les activités virtuelles. En ce qui concerne les établissements culturels, ils doivent avoir la matière pour la diffuer, ce qui n’est pas possible pour ceux qui ont déjà consommé tous leurs archives durant les périodes précédentes du confinement. Quand aux productions nouvelles, «elles ne peuvent pas être diffusées sur les plateformes numériques tant qu’elle n’ont pas été présentées sur les salles de spectacles», comme avait déjà précisé le Théâtre national algérien Mahieddine Bachtarzi.
Les galeries d’art sont aussi en chômage durant cette période. Des expositions sont annulées et d’autres sont reportées à une date ultérieure à cause de la pandémie du Covid-19. Ces espaces culturels sont tous fermés au public, mais certains ont choisi de continuer leurs activités sur les réseaux sociaux comme la galerie d’art Le Paon. Cet établissement partage des œuvres artistiques de plasticiens algériens ainsi que des images d’expositions récentes.
Il y a aussi certains artistes qui gardent le contact avec le public comme c’est le cas du plasticien Lahssen Haddad qui a choisi de partager des cours de dessin avec les passionnés d’art et les artistes en herbe.
Il est à rappeler que depuis le début de la pandémie du Covid-19, le monde de la culture connaît des perturbations et des problèmes à tous les niveaux, non seulement en Algérie, mais dans tous les pays du monde.
A. S.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img