4.9 C
Alger
mercredi 8 février 2023

D’énormes quantités de kif saisies et des réseaux démantelés: Recrudescence du trafic de drogue

Aussi bien dans les grandes villes que dans la campagne, le fléau de la drogue prend de l’ampleur. Les dealers se multiplient et les consommateurs aussi. Malgré les efforts de l’Etat, les quantités de résine de cannabis et d’autres stupéfiants saisis ne cessent d’augmenter et les chiffres parlent d’eux-mêmes. La sonnette d’alarme a plusieurs fois été tirée par différents organismes aussi bien sécuritaires que socio-éducatifs. Le phénomène qui touche toutes les couches sociales, sans distinction aucune, ne fait pas marche-arrière, il gagne plutôt du terrain. Chaque jour, les services de sécurité font état de saisies de quantités de drogues, tous types confondus, cela va du kif traité à l’héroïne en passant par les psychotropes de tous genres. Le trafic de drogue à l’échelle nationale prend des proportions aussi alarmantes que dangereuses. En effet, les éléments de la brigade de lutte contre la drogue de la police judiciaire relevant de la Sûreté de wilaya de Béchar ont démantelé un réseau criminel organisé, composé de quatre présumés narcotrafiquants, et saisi en leur possession 130 kg de kif traité, a rapporté, hier, la cellule de communication et des relations publiques de la Sûreté de wilaya. L’opération a été réalisée avec le soutien et la contribution des services spécialisés du secteur militaire opérationnel de la 3e Région militaire (3-RM), suite à l’exploitation des renseignements faisant état de l’introduction imminente dans le pays d’une importante quantité de drogue à partir des frontières Ouest du pays, a-t-on précisé. La mise en place d’un dispositif sécuritaire de recherches et d’investigations à travers plusieurs axes routiers de la région, a ainsi permis l’identification de deux véhicules immatriculés dans l’une des wilayas du nord-ouest du pays et l’arrestation des quatre individus qui étaient à bord, en plus de la découverte et la saisie de 130 kg de drogue, a expliqué la même source. Après l’achèvement de l’enquête policière sous contrôle du procureur de la République près le tribunal de Béchar, les quatre mis en cause ont été présentés devant la justice, laquelle a ordonné leur mise en détention provisoire pour «détention illégale de drogue (kif traité) à des fins de commercialisation, mise en vente, obtention et achat et transport avec utilisation de moyens de locomotion (véhicules) et possession de drogues illégalement». Ils sont également poursuivis pour «possession de drogues illégalement aux fins de commercialisation illégale, transport et stockage en transit dans le cadre d’une bande criminelle organisée, importation de drogues d’une manière illicite et contrebande à un degré dangereux menaçant l’économie nationale et la santé publique», a conclu la même source. De leur côté, les services de Sûreté de la wilaya d’Alger, représentés par la brigade de police judiciaire de la sûreté de la circonscription administrative de Chéraga, ont arrêté trois individus impliqués dans une affaire de gestion et d’organisation d’une bande criminelle à des fins de possession et de vente de drogues dures et de comprimés psychotropes, selon un communiqué de ces services. Dans le cadre de l’affaire, supervisée par le parquet territorialement compétent, et après exécution des mandats de perquisition, les éléments de ladite brigade ont saisi 255 comprimés psychotropes, tous types confondus, 151,85 g de drogues dures (cocaïne) et deux véhicules touristiques utilisés dans le transport de ces substances toxiques, précise la même source. L’opération a permis également la saisie de 84 000 DA, un taser électrique, six armes blanches de 6e catégorie de différents types et deux signaux (de navire) et des produits de construction utilisés avec les drogues dures, etc. Après parachèvement des procédures judiciaires, les mis en cause ont été déférés devant le parquet territorialement compétent, a conclu le communiqué. Dans la wilaya de Naâma, les services de sûreté de la daïra de Sfissifa (Naâma), en coordination avec ceux de la Gendarmerie nationale, ont saisi 509 kg de kif traité et arrêté deux suspects. L’opération, qui s’inscrit dans le cadre de la coordination des efforts entre les différents corps de sécurité pour lutter contre les réseaux criminels activant dans le trafic de drogue, a permis la saisie, outre de ladite quantité de stupéfiants, d’un camion et de deux voitures qui ont été utilisés par le même réseau, ainsi que l’arrestation de deux suspects, précise la même source.
Meriem Benchaouia

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img