26.9 C
Alger
mardi 28 juin 2022

Dégradation des conditions de vie des étudiants: Une feuille de route urgente pour améliorer les œuvres universitaires

 L’université algérienne se porte mal. Toutes les promesses quant à une réforme au sein des résidences, chaque fois renouvelées, ne sont jamais tenues. Malgré les sommes colossales allouées à l’enseignement supérieur, les services fournis par les œuvres universitaires sont insatisfaisants et les étudiants ont à mainte fois dénoncé les conditions socio-pédagogiques qu’ils qualifient de médiocres et demandent leur amélioration. A cet effet, Le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Abdelbaki Benziane a affirmé jeudi que son secteur était en passe d’améliorer les œuvres universitaires à travers la mise en place d’une « feuille de route urgente » dans plusieurs domaines, notamment la prévention et la sécurité, la restauration et l’hébergement. En réponse à une question du député Massinissa Ouari sur « l’état des œuvres universitaires et la nécessité de les développer », M. Benziane a expliqué, lors d’une séance plénière de l’Assemblée populaire nationale (APN), consacrée aux questions orales, que le ministère « est en passe d’améliorer les œuvres universitaires, après avoir effectué un diagnostic précis et une évaluation globale de la situation à tous les niveaux afin de clarifier les visions et identifier les lacunes et les priorités ». Dans ce contexte, M. Benziane a indiqué « qu’une feuille de route d’urgence a été mise en place en vue d’améliorer la situation des œuvres universitaires, comprenant huit grands axes relatifs à la prévention et à la sécurité, la restauration, l’hygiène, le chauffage, l’hébergement et le transport ». Le même responsable a précisé que « des commissions d’inspection, d’évaluation et d’accompagnement ont été dépêchées dans plusieurs citées universitaires réparties sur l’ensemble du territoire national, grâce auxquelles un tableau complet et réel a été dressé sur les déséquilibres dans les citées universitaires ». L’évaluation des commissions a montré que la situation des œuvres universitaires « varie d’une citée à l’autre », ainsi il a été noté que « la situation de plusieurs résidences universitaires est en bon état et d’autres en état moyen, alors que quelques-unes sont en mauvais état », a-t-il ajouté, soulignant qu’à la suite de ce recensement, des « mesures urgentes pour prendre en charge les insuffisances et les déséquilibres constatés ont été prises, et ont été proposées pour enrichissement et discussion lors des réunions périodiques tenues avec les directeurs et les gestionnaires des œuvres universitaires au cours de l’année 2021 ». Le ministre a exprimé son souhait que « les lacunes relatives à la mobilisation des ressources et des exigences, et à l’engagement réel dans le processus d’amélioration, seront rattrapées et toutes les parties impliquées dans ce processus ». Dans le même contexte, le ministre a indiqué que « la réhabilitation, la restauration et l’équipement des structures de service ont été entamés pour entrer en service avant la rentrée universitaire 2022/2023 », soulignant que le ministère a lancé « plusieurs opérations pour résoudre les problèmes que certaines citées universitaires connaissent, à savoir l’équipement de ceux qui enregistrent un manque en matelas, lits et couvertures, et entamer la restauration de ceux, dont des parties connaissent une grande détérioration ». Le ministre a révélé que « six cités universitaires ont été fermées pour leur rénovation. L’opération de rénovation partielle a été lancée dans les citées détériorée que le secteur n’a pas pu fermer pour absence d’autres alternatives pour accueillir les étudiants », révélant que son secteur « a lancé une opération d’acquisition de 50.000 lits pour remplacer les lits vétustes, outre l’équipement de nouvelles cités ainsi que l’équipement de 11 restaurants centraux et l’acquisition de 75 ambulances dotées d’équipements médicaux. Evoquant l’aspect sécuritaire et préventive au niveau de ces cités universitaires, M. Benziane a indiqué qu' »une série de mesures ont été prises, notamment le renforcement des entrées principales avec des agents de sécurité qualifiés et leur répartition de manière efficace, tout en renforçant l’éclairage extérieur au sein des cités universitaires et les doter de caméras. » En réponse à la question du député Riad Hennachi sur « la relance du projet de 2000 lits de la cité universitaire dans la wilaya de Béjaïa », le ministre a expliqué que les inspections et évaluations menées par le ministère ont fait ressortir que la cité universitaire de Béjaïa « comprend deux directions des œuvres universitaires à Béjaïa et Ksar, chacune gère six cités universitaires, d’une capacité de 12.004 lits à Béjaïa pour 7.554 étudiants, avec un surplus de 4.450 lits, soit taux d’occupation de près de 63% ». Concernant la Direction des œuvres universitaires de Ksar, M. Benziane a précisé que le nombre de ses lits « s’élève à 11.131 lits pour 9.150 étudiants, avec un surplus estimé à 2.181 lits, soit un taux d’occupation de près de 81% ».
Meriem Benchaouia

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img