15.9 C
Alger
lundi 20 mai 2024

Dédiée à la mémoire de Hocine Ait Ahmed et Abdelhamid Mehri: Le FFS prépare une conférence nationale sur la sécurité nationale

Le Front des forces socialistes (FFS) prépare une conférence nationale sur la sécurité nationale et les enjeux stratégiques, à l’occasion de la célébration de l’anniversaire de la proclamation du Gouvernement provisoire de la République algérienne (GPRA). L’annonce a été faite hier par le premier secrétaire national du FFS, Youcef Aouchiche, qui a précisé qu’elle aura lieu le 18 septembre prochain et sera dédiée «à la mémoire de deux figures emblématiques qui ont marqué l’histoire contemporaine de l’Algérie moderne, à savoir Hocine Ait Ahmed et Abdelhamid Mehri, afin de nous éclairer sur ces deux questions importantes dans un monde en total bouleversement». Il s’exprimait depuis Tizi Ouzou, en marge de l’installation de la commission ad hoc chargée de la structuration du parti et de la préparation du prochain congrès de la fédération locale du FFS. «Nous devons chercher la voie idoine, la voie de la démocratie, la voie de construction d’une alternative patriotique à ce système. Cette alternative ne pourra pas être construite par le FFS tout seul, mais nous devons partager avec nos compatriotes nos aspirations, nos idées et nos visions, sinon nous risquons de tomber dans les mêmes pratiques que nous avions tout le temps combattues», a-t-il tenu à souligner en guise de feuille de route du FFS pour les prochaines échéances. Youcef Aouchiche a également annoncé la célébration du 60e anniversaire du plus vieux parti de l’opposition, avec un programme riche à travers le pays qui sera couronné par un meeting à Alger. Abordant la situation de son parti, il a rappelé le contexte de crise traversé ces dernières années avant ce retour à sa restructuration conformément à la feuille de route arrêtée lors du dernier congrès, lançant son appel à tous les militants pour se mettre en ordre de bataille afin de faire face aux défis que la situation politique du pays impose. Il n’a pas manqué de souligner que son parti est totalement sorti de la période de crise qui le secouait ces dernières années et que le temps est à sa reconstruction avec l’adhésion de tous les militants pour que le FFS ne soit pas relégué à jouer les seconds rôles et aspire à mieux. Pour le premier secrétaire national du parti de feu Ait Ahmed, «nous allons à la conquête du pouvoir, car c’est la principale raison d’existence d’un parti politique et déjouer les plans visant à réduire son rôle juste à la gouvernance locale, même si celle-ci est aussi importante dans la vie d’un parti». A noter, enfin, que des directives ont été données à l’occasion sur le processus de restructuration de toutes les instances du parti, inexistantes depuis plus de trois ans en raison d’une crise interne, processus qui sera couronné par l’organisation d’un congrès fédéral à l’échelle de la wilaya. Des recommandations du récent congrès relatives à cette opération ont été rappelées à l’occasion, avec un calendrier précis pour son parachèvement.
Hamid M.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img