22.9 C
Alger
lundi 5 décembre 2022

Décès: L’écrivaine égyptienne Nawal El Saadawi est morte

L’écrivaine égyptienne Nawal El Saadawi est décédée dimanche au Caire à l’âge de 90 ans des suites d’une longue maladie, a rapporté la presse locale.
Née en 1931 au gouvernorat de Qalyubiya (nord-est de l’Egypte), Nawal El Saadawi, médecin, écrivaine et romancière, est l’une des grandes écrivaines et militantes féministes contemporaines dans son pays et dans le Monde arabe.
D’origines égyptienne et turque, elle a fait ses études à l’université du Caire puis à l’université de Columbia aux Etats-Unis.
Elle compte à son actif plus de 50 livres, dans plusieurs domaines littéraires et de réflexion, ayant été traduits à plus de 40 langues, dont «J’ai appris l’amour» (1957), «Mémoire d’une femme docteur» (1958), «Femme au degré zéro» (1973) et «Mémoire de la prison des femmes» (1983).
La romancière est connue également pour ses écritures en faveur de la libération de la femme orientale des sociétés masculines, un courant consacré notamment dans son ouvrage «Les femmes et le sexe» (1968) qui était à l’origine de son limogeage du ministère de la Santé.
Nawal El Saadawi a reçu, tout au long de son parcours, plusieurs prix dont le Prix Nord-Sud en 2004, attribué par le Conseil de l’Europe, le Prix Inana en 2005 en Belgique et le Prix Séan MacBride en 2012 décerné par le Bureau international de la paix en sus du Prix Stig Dagerman en 2012 (Suède).
C. A.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img