21.9 C
Alger
lundi 27 juin 2022

Début aujourd’hui des examens finals: Jour J pour 740 000 candidats au BEM

Les épreuves du Brevet d’enseignement moyen (BEM), session juin 2022, débutent aujourd’hui. En effet, près de 740 000 candidats seront examinés, de lundi à mercredi, dans neuf matières, en sus de la langue amazighe pour les élèves concernés.

Par Thinhinane Khouchi

Les 740 000 candidats au BEM seront répartis sur 2 800 centres d’examen. Pour la troisième année consécutive, ces épreuves auront lieu dans des circonstances exceptionnelles, marquées par l’adoption du protocole sanitaire et mesures préventives contre le Covid-19. Le ministre de l’Education nationale, Abdelhakim Belabed, avait assuré que les épreuves du BEM porteront sur «les leçons dispensées en présentiel au niveau des établissements éducatifs», appelant les candidats à ne pas interagir avec ce qui est diffusé sur les réseaux sociaux. Il a, en outre, souligné que le ministère «veille à l’application rigoureuse de la loi contre les diffuseurs de faux sujets à travers les réseaux sociaux», estimant que ce phénomène nocif «est susceptible de perturber les candidats, voire les épuiser sur le plan psychophysique». A cette occasion, le ministre a exhorté les parents d’élèves à «donner des conseils et orientations à leurs enfants pour les inciter à réviser et à passer leurs examens dans le calme et la sérénité». En ce qui concerne les horaires des épreuves, les centres d’examen seront ouverts à 7h30 pour permettre aux candidats de présenter la carte d’identité nationale et la convocation. Les téléphones portables seront interdits à l’entrée. Lors d’une conférence nationale par visioconférence, le ministre a appelé à la «discipline et au respect de l’heure d’ouverture officielle des centres d’examen par les encadreurs et les candidats aux épreuves du Brevet d’enseignement moyen (BEM) et du baccalauréat». Belabed a affirmé qu’il «veillera personnellement» sur le déroulement de ces deux examens, dès la réception et la sécurisation des sujets au niveau des centres d’examen, mettant en avant les nouvelles mesures prises par l’Etat pour la lutte contre la fraude et «l’intensification des efforts pour préserver la crédibilité des examens». Il insisté sur l’impératif d’«assurer un climat propice aux candidats parmi les personnes aux besoins spécifiques et à ceux qui se trouvent dans des établissements hospitaliers ou dans des centres de réadaptation, tout en observant le protocole sanitaire en vigueur». Pour rappel, jeudi dernier, le ministère de la Justice a adressé une note de service aux procureurs généraux près les cours de justice afin de procéder à l’installation d’une cellule de veille et de suivi au niveau de chaque cour, à l’effet de prendre les mesures nécessaires à la prévention et à la lutte contre la fraude et les fuites des sujets d’examen, notamment à travers le recours aux technologies de l’information et de la communication (TIC). Par ailleurs, afin d’assurer le bon déroulement de l’examen du BEM, «la Direction générale de la Sûreté nationale a mis en place un dispositif sécuritaire pour veiller à la sécurisation des centres d’examen et au renforcement de la présence sur le terrain des forces de la Police et assurer l’escorte et la sécurisation du transport et de la distribution des sujets ainsi que le transfert des copies des candidats vers les centres de collecte à la fin de chaque épreuve», a précisé le communiqué. Dans le même sillage, «les équipes présentes sur le terrain assureront la fluidité du trafic routier à travers les principaux axes et routes menant aux établissements éducatifs et aux centres d’examen». A ce titre, la DGSN appelle les conducteurs à «éviter l’arrêt et le stationnement anarchique devant les centres d’examen pour ne pas obstruer le trafic routier».

T. K.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img