14.9 C
Alger
samedi 3 décembre 2022

Débat autour de la Déclaration de politique générale du gouvernement: Les députés relèvent un laxisme dans le développement des zones enclavées

L’APN a repris hier ses séances plénières consacrées au débat autour de la Déclaration de politique générale du gouvernement qui ont porté, pour l’essentiel, sur la promotion de la production nationale et l’augmentation des exportations hors hydrocarbures, mais aussi sur le retard accusé en matière de développement dans certaines régions, notamment enclavées.
Après avoir présenté lundi la Déclaration de politique générale du gouvernement, et lors des séances qui devront se poursuivre aujourd’hui, Aimene Benabderrahmane aura à répondra aux préoccupations des députés. Ainsi, plusieurs députés ont critiqué le retard accusé en matière de développement dans certaines régions, notamment enclavées, en raison du laxisme des responsables et la non application des orientations du président de la République, Abdelmadjid Tebboune. Ils ont appelé à accorder davantage d’intérêt aux préoccupations des citoyens qui pâtissent de prestations médiocres, notamment dans le secteur de la Santé. L’action du gouvernement s’était articulée essentiellement, durant la période allant de septembre 2021 à août 2022, autour de la poursuite des réformes politiques et institutionnelles profondes décidées par le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, avait indiqué le Premier ministre.
Le Premier ministre a fait savoir, lors de la présentation de la Déclaration de politique générale du gouvernement, que le gouvernement avait entamé l’élaboration de la stratégie nationale relative à la prévention et à la lutte contre les bandes de quartiers, en sus de l’installation d’un pôle pénal national de lutte contre les crimes électroniques liés aux TICs, l’élaboration d’une loi relative à la lutte contre la spéculation illicite et l’achèvement de l’élaboration de projets de lois relatifs à la sécurité routière et la prévention contre les drogues et les psychotropes.
Le gouvernement a renforcé le système de prévention et de lutte contre la corruption à travers l’installation de la Haute autorité de transparence, de prévention et de lutte contre la corruption juste après la promulgation de la loi pertinente, et l’élaboration d’un ensemble de projets de loi y afférent, a-t-il souligné. Dans le volet social, le Premier ministre a fait savoir que le budget annuel affecté aux transferts sociaux a dépassé les 5 000 milliards DA, ce qui dénote la détermination de l’Etat à préserver son caractère social. A fin août 2022, la balance commerciale a enregistré un excédent de près de 14 Mds USD, contre un déficit de 862 millions Usd durant la même période de 2021, a indiqué le Premier ministre, rappelant que ce déficit avait atteint 10,6 Mds Usd en 2020.
Louisa A. R.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img