20.8 C
Alger
vendredi 30 septembre 2022

De grandes quantités dérobées et revendues par des bandes spécialisées : Vol de cuivre, sabotage et énormes préjudices

La direction de distribution d’électricité et de gaz de Gué de Constantine (Alger) a appelé ses clients à l’impératif de signaler tout acte de sabotage suspecté sur des réseaux d’énergie.

Par Massi Salami

Le vol de cuivre prend des proportions alarmantes et cause de gros préjudices à l’économie nationale. Des entreprises et des citoyens sont nombreux à subir la «visite» d’individus spécialisés dans le vol et la revente de ce métal. Les installations de la Sonelgaz, celles d’Algérie Télécom et les foyers de simples citoyens sont les principales cibles. Avant-hier, la direction de distribution d’électricité et de gaz de Gué de Constantine (Alger) a appelé ses clients à l’impératif de signaler tout acte de sabotage suspecté sur des réseaux d’énergie. Le phénomène de vol des équipements électriques et gaziers «par des bandes versées dans le sabotage de nos réseaux énergétiques à l’effet d’obtenir du cuivre, prend de l’ampleur depuis quelque temps», a indiqué cette entreprise dans un communiqué, précisant que «plusieurs cas de vol d’interrupteurs aériens télécommandés (IAT) à Baba Ali et Ouled Chebel ont été enregistrés, des interrupteurs qui permettent à nos agents de localiser la panne à distance et de rétablir l’approvisionnement en un temps record». «Les équipements des IAT, ainsi que des câbles électriques en cuivre et des manches de contrôle manuel en alliage d’aluminium ont également été dérobés», a noté la même source. La direction de distribution d’électricité et de gaz de Gué de Constantine a ajouté que «ces actes criminels, devenus habituels, prennent une tendance haussière inquiétante, notamment au niveau des zones enclavées, ce qui pèse sur l’entreprise, contrainte à chaque fois à rééquiper l’installation sabotée pour la remettre en marche, outre la qualité du service qui se dégrade en raison des interruptions». De ce fait, la direction a appelé ses clients à «l’impératif de signaler tout acte de sabotage suspecté sur les réseaux énergétiques, lequel affecte d’abord négativement l’intérêt public», soulignant par là même «la gravité de ces actes qui entraînent des accidents mortels».
Ainsi, outre le préjudice économique, ces actes de vol risquent aussi de s’avérer dangereux et de provoquer l’irréparable. Faut-il rappeler qu’un grand nombre de logements ne cessent de faire l’objet de vol de tuyauterie en cuivre. Certains immeubles en sont dépourvus avant même leur remise à leurs propriétaires, et d’autres sont «visités» alors qu’ils sont réceptionnés voire même habités. Les bandits n’hésitent pas à s’introduire dans des appartements non occupés et arracher les tuyaux de gaz, d’autres volent carrément les installations d’alimentation situées dans les cages d’escaliers. Des fuites de gaz suite à ces actes de vol ont déjà été signalées, ce qui aurait pu causer, à la moindre étincelle, une véritable catastrophe. De nombreux citoyens qui ont bénéficié de logements publics dotés de toutes les commodités ont dû refaire leurs installations de gaz volées et doter leurs appartement de barreaudage pour se prémunir contre ces bandes. «Certains immeubles ont vu leur tuyauterie de gaz volée à deux reprises en l’espace de quelques semaines», apprend-on auprès d’un bénéficiaire d’un logement AADL, à l’ouest d’Alger. L’autre entreprise qui est sérieusement touchée par ce phénomène n’est autre qu’Algérie Télécom, dont les câbles internet sont régulièrement ciblés par des criminels. Dans différentes cités et quartiers du pays, des habitants se trouvent privés de connexion après le vol de centaines de mètres de câbles de cuivre. Selon nos sources, les voleurs sont de petits malfrats qui revendent les quantités de cuivre dérobées à d’autres individus disposant de dépôts illégaux, et qui en tirent d’énormes bénéfices au détriment des entreprises publiques et du simple citoyen.

M. S.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img