26.9 C
Alger
jeudi 30 juin 2022

De grandes quantités de pommes de terre saisies: Spéculation, les autorités à l’offensive

D’importantes quantités de pommes de terre ont été stockées dans des chambres froides, alors que son prix a atteint et parfois dépassé les 100 DA sur les marchés de détail. Des spéculateurs provoquent la rareté pour faire augmenter les prix et en tirer profit. Des opérations de contrôle effectuées par les services concernés ont permis de découvrir le pot aux roses. A Boumerdès, les services de contrôle et de répression de la fraude, accompagnés des services de la Gendarmerie nationale, ont saisi 8 167 tonnes de pommes de terre destinées à la consommation qui étaient stockées dans des chambres froides d’un particulier dans la commune de Khemis El Khechna. Ces chambres froides ont été mises sous scellés jusqu’au parachèvement de l’enquête, est-il indiqué. A Mascara, c’est la brigade, composée des services de la Gendarmerie et de la Sûreté nationales, ainsi que des directions des Services agricoles et du commerce, qui avaient effectué des opérations de contrôle jeudi et vendredi derniers dans les communes de Tighenif et Tizi. Une opération qui s’est soldée par la saisie 1 474 quintaux de pommes de terre destinés à la spéculation. Lors de la première opération, 504 quintaux de ce produit de large consommation ont été saisis dans une chambre froide dans la commune de Tizi, alors que la seconde opération a eu lieu dans la commune de Tighenif où 970 quintaux étaient stockés dans des chambres froides dans la zone industrielle. Les concernés seront poursuivis en justice. Il est à préciser qu’en application des directives du ministère du Commerce et du wali de Mascara, les éléments de la brigade mixte ont contrôlé dernièrement 271 chambres froides de la wilaya, afin de vérifier si les pommes de terre stockées étaient destinées à la spéculation ou non. Dans la wilaya d’Oum El Bouaghi, les éléments de la brigade territoriale de la Gendarmerie nationale de Aïn M’lila ont saisi, conjointement avec les services de la direction locale du commerce, 12 000 quintaux de pommes de terre destinés à la spéculation. Cette quantité a été saisie suite à des informations parvenues aux services de la Gendarmerie nationale faisant état de la présence d’une quantité considérable de pommes de terre dans les chambres froides relevant des entrepôts frigorifiques (unité de Aïn M’lila). Faut-il souligner que la pomme de terre, élément incontournable dans la cuisine algérienne, notamment chez les ménages à revenus modestes, a atteint des prix inabordables, dépassant souvent les 100 DA. La dérégulation du marché ces derniers mois a provoqué cette hausse, mais celle-ci a aussi été aggravée par les pratiques de commerçants en gros et mandataires peu scrupuleux. La spéculation éhontée bat son plein, mais les services d’ordre et de contrôle veillent au grain. Mais, il n’y a pas que la pomme de terre qui fait l’objet de spéculation. Bien d’autres produits alimentaires sont concernés. Et pour preuve, une quantité de 40 tonnes de farine et de semoule, destinées à la spéculation, a été saisie par les services de la Sûreté de wilaya d’Adrar. Le contrevenant entendait élever illicitement les prix de ces denrées alimentaires de première nécessité, apprend-on.
Aomar Fekrache

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img