6.9 C
Alger
samedi 4 décembre 2021

De fortes pluies provoquent des inondations à Alger: Une personne morte, une autre disparue et des dégâts matériels

Alors que l’hiver n’est pas encore installé, les premières pluies ont causé des dégâts importants dans plusieurs régions du pays et suscité la panique au sein de la population. Un mort, une personne portée disparue, chaussées affaissées, trémies, routes et places publiques inondées, glissements de terrain et voitures piégées par les eaux, infiltrations dans les édifices publics et les habitations… Tel est le bilan des dégâts occasionnés par les fortes précipitations enregistrées hier dans plusieurs wilayas.

Par Louisa Ait Ramdane
En seulement quelques heures de précipitations, plusieurs rues et quartiers entiers de la capitale et dans d’autres wilayas on été bloqués. Ces fortes pluies ont également provoqué d’énormes embouteillages sur certains axes routiers. Des images publiées sur les réseaux sociaux montrent l’ampleur des dégâts, avec des voitures piégées par les eaux, des axes routiers et des carrefours complètement inondés, notamment au niveau de certains quartiers d’Alger tels que Baba Hassene, Ain Benian, Bir Khadem.Le capitaine Nassim Bernaoui, chargé de communication à la Direction générale de la Protection civile, a indiqué que les services de la Protection civile ont enregistré 300 interventions durant la nuit de samedi, suite aux dernières intempéries qui ont causé d’énormes pertes matérielles, notamment à Oran, Mascara, Relizane, Chlef et Alger, où les interventions ont eu lieu dans plus d’une trentaine de communes. Lors de son passage sur les ondes de la Radio nationale, le capitaine Nassim Bernaoui a affirmé que les interventions des services de la Protection civile ont permis le sauvetage de dizaines de personnes bloquées à l’intérieur de leurs voitures en raison du niveau d’eau élevé ou de l’inondation des vallées. La Protection civile note le sauvetage de neuf personnes cernées par les eaux pluviales à travers les communes de Draria, Khraissia, Bouzaréah, El Harrach, et aussi plusieurs opérations d’épuisement des eaux pluviales et dégagement de véhicules ont été effectuées dans les communes de Bach Djerrah, Staouali, El Biar, Belouizdad, Bir Mourad Rais, El Mouradia, Bir Khadem, Sidi Moussa, Kouba, Ain Benian, Eucalyptus, Gué de Constantine, Hussein Dey, El Achour, Bab Ezzouar, Ben Aknoun.La Protection civile fait état de plusieurs interventions dans une dizaine de communes de la wilaya d’Alger. A Baba Hassen (ouest d’Alger), quatre familles ont été évacuées après l’effondrement de leurs habitations précaires. Des opérations de pompage des eaux ont été menées dans plusieurs quartiers de la capitale, ajoute la Protection civile. À l’entrée de la capitale près la Grande Mosquée d’Alger, à Mohammadia, les eaux pluviales ont rendu la route impraticable et les automobilistes ont éprouvé d’énormes difficultés à circuler. Les pluies torrentielles ont causé également des affaissements de terrains, à l’image du site abritant le cimetière d’Ain Benian.
Les inondations ont provoqué la mort d’une personne dans la capitale. La Protection civile d’Alger a lancé une opération de recherche après la disparition de deux personnes qui étaient à bord d’une voiture. Cette dernière a été emportée par les eaux de oued Saoula au lieu-dit «le Pont américain», situé dans la commune de Baba Hassen, au sud-ouest de la capitale. Selon la Protection civile, l’opération a été lancée à la suite d’un signalement de la part d’un citoyen. Elle assure que tous les moyens, y compris des brigades cynotechniques, sont mobilisés. Le même corps constitué a révélé que le corps sans vie d’une femme de 58 ans a été repêché hier par les éléments de la Protection civile au niveau de l’oued Saoula.
La même source relève également l’intervention de ses unités suite à «6 effondrements partiels des faux plafonds, murs extérieurs et habitations précaires». La Protection civile a lancé un appel aux citoyens, particulièrement les automobilistes, d’éviter de se déplacer, sauf en cas d’urgence absolue. La Direction générale de la Protection civile «demande aux citoyens, en particulier les conducteurs, de ne pas prendre de risques, de faire preuve de la plus grande prudence et d’éviter les déplacements sauf en cas de nécessité, compte tenu de la dégradation des conditions météorologiques».
L. A. R.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img