16.9 C
Alger
mercredi 28 septembre 2022

Darguina/Béjaïa : Des villages souffrent de stress hydrique

De nombreux villages de la wilaya de Béjaïa vivent un grand stress hydrique depuis de longues années. Une situation qui s’est accentuée cette année avec le manque de pluviométrie et la sécheresse qui a gagné la région.

Par Hocine Cherfa

C’est le cas, notamment, des villages Ath Atik et Ath Felkaï, issus de la commune de Darguina, dans l’est de la wilaya de Béjaïa, qui souffrent depuis 25 années, selon leurs habitants. Ces derniers, qui ont maintes fois protesté contre cette situation, se sont à nouveau rassemblés avant-hier devant le siège de l’APC qu’ils ont bloqué, lançant un appel de détresse aux autorités afin de trouver une solution rapide à leur calvaire. Ils n’ont pas manqué de rappeler avoir saisi, auparavant, les autorités concernées à ce sujet. Selon eux, deux facteurs essentiels sont à l’origine de leur situation, notamment le nombre d’habitants qui a triplé et la vétusté du réseau d’AEP, réalisé, selon eux, il y a plusieurs décennies. Pour leur part, les habitants des villages d’Iguer Ali et Ath Ouanir, relevant de la municipalité de Feraoune, ont également fermé avant- hier le siège de la mairie afin de protester contre «la marginalisation» de leurs villages qui, selon eux, «n’ont bénéficié d’aucun projet contrairement aux autres villages». Intervenant à la radio, le maire a catégoriquement réfuté tout velléité de marginalisation, puisque «les fonds qui devaient être affectés à ces hameaux n’ont pas été accordés par l’Etat comme prévu, mais que ces deniers sont bel et bien inscrits sur la liste des priorités de l’APC». Une délégation des habitants a été reçue la veille de l’action et les autorités municipales étaient étonnées de les voir procéder à la fermeture du siège de la mairie sans préavis. Les protestataires réclament, entre autres, «le revêtement de la route et la réalisation de luminaires». Hier, une réunion de travail a regroupé le directeur de l’ADE de Béjaïa et plusieurs acteurs dont le président de l’APC de Draâ El Gaïd, des élus, des associations des villages, en présence d’un représentant SRE Kherrata, des chefs de département commercial, du centre Souk El-Tennine, du secteur Kherrata et du partenaire social section Kherrata et les responsables de l’ADE Béjaïa. «La rencontre a porté sur le diagnostic de la situation de l’AEP de la commune et les mesures à prendre pour son amélioration», a souligné la cellule de communication de l’Algérienne des eaux. «Le directeur de l’ADE a pris l’engagement de poser une pompe puissante au barrage Ighil Emda dès ce matin», a ajouté dans un post la même source. «L’amélioration de l’alimentation en eau potable est tributaire de la gestion et du suivi des consommations des abonnés qui ne peut se concrétiser sans l’adhésion des membres de l’APC, des comités de villages, associations et les citoyens, ceci pour faciliter l’exécution de l’opération de recensement, de pose de compteurs et de paiement des redevances des consommations d’eau potable», a souligné l’ADE.
H. C.

Article récent

Le 28 Septembre 2022

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img