15.9 C
Alger
dimanche 21 avril 2024

Dans un entretien accordé au journal «Echabab El Djazaïri» : Belhimer annonce la promulgation de la loi sur la publicité après les législatives

Le ministre de la Communication et porte-parole du gouvernement, Ammar Belhimer, a évoqué, dans un entretien accordé au journal «Echabab El Djazaïri», plusieurs thèmes, dont la loi sur la publicité après les législatives du 12 juin.
Le ministre de la Communication a évoqué
l’avant-projet de loi sur la publicité, en cours d’examen, qui vise à «remédier aux dysfonctionnements et aux pratiques du passé qui sont en contradiction avec le travail d’information». La nouvelle loi organique régissant le secteur de la publicité sera promulguée après les législatives du 12 juin, a-t-il indiqué.
Face à l’augmentation du nombre de sites électroniques enregistrés auprès de la tutelle, et dans le souci de mieux organiser l’opération de création de ces sites en Algérie, le premier responsable du secteur révèle la mise en place d’un nouveau mécanisme, appelé «tableau de bord» pour ces sites, supervisé par une équipe de spécialistes, ce qui permettra de connaître l’activité de chaque site pour une distribution juste et équitable de la publicité publique, a expliqué Belhimer. Ce mécanisme est en cours d’activation pour connaître le volume de production médiatique de chaque site et le recrutement de journalistes professionnels, a-t-il ajouté.
Sur un autre volet relatif à la généralisation et à l’unification de la carte de journaliste professionnel, Belhimer a indiqué que son département s’attelait à «assainir le secteur des intrus et à réhabiliter la profession et les professionnels du métier (journalistes, techniciens, photographes…)». Dans cette optique, le secteur poursuit le travail au sein d’ateliers spécialisés, en vue de définir la profession de journaliste ainsi que le cadre juridique qui lui assure tous ses droits et le protège de l’exploitation, du chantage et de la marginalisation, a ajouté le ministre de la Communication. Belhimer fera état de son engagement à permettre aux journalistes, à l’avenir, d’obtenir une carte de journaliste professionnel et à «écarter ceux qui ont exploité le vide et restreint la valeur de la presse du temps de la ‘’Issaba’’».
Par ailleurs, le premier responsable de secteur de la Communication a affirmé que les tentatives des parties «haineuses» qui ont misé sur l’annulation ou le report des élections législatives du 12 juin courant, ont échoué. «Conscient qu’il est le seul à décider de son avenir, le peuple algérien n’a pas besoin de tuteurs ou de ceux qui décident à sa place», a estimé Belhimer.
Evoquant les attaques médiatiques qui ciblent l’Algérie, le ministre a souligné que faire face à ces guerres cybernétiques hostiles et de désinformation est désormais un engagement professionnel et un devoir national que doivent accomplir les différents médias, en faisant preuve d’un professionnalisme qui exige la maîtrise du numérique, notamment concernant la sécurisation des sites d’information et la mise en échec des tentatives de piratage et de sabotage. Il a évoqué ainsi, la responsabilité des médias algériens publics et privés qui jouent un rôle «positif» dans la défense de l’intérêt national qui rassemble tous les Algériens loyaux, quelles que soient leur appartenance, leur orientation et leur position.
Louisa Ait Ramdane

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img