22.9 C
Alger
dimanche 2 octobre 2022

Culture en deuil: Le réalisateur Djamel Bendeddouche n’est plus

Le cinéaste Djamel Bendeddouche, réalisateur du film «Arezki, l’insoumis», est décédé dans la nuit de samedi à dimanche, à Alger, à l’âge de 80 ans, a-t-on appris auprès du Centre national de la cinématographie et de l’audiovisuel.

Par Racim C.

Djamel Bendeddouche a débuté sa carrière dans le théâtre radiophonique avant de rejoindre le Télévision nationale au lendemain du recouvrement de l’indépendance. Il a réalisé de nombreux documentaires et courts métrages pour le compte de la télévision publique, dont «Le conflit», «Laboratoire» et «L’oiseau blanc» avant de rejoindre l’Entreprise nationale de production audiovisuelle (Enpa) où il produit de nombreuses œuvres pédagogiques. Djamel Bendeddouche, qui avait poussé sa formation en France et mettait un point d’honneur à former les nouvelles générations, avait fondé une entreprise de production audiovisuelle et avait signé son œuvre majeure «Arezki l’indigène» en 2007. Djamel Bendeddouche a été inhumé hier au cimetière de Oued Erromane, à Alger.

R. C.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img