32.9 C
Alger
vendredi 12 août 2022

Culture du colza: Les mesures incitatives permettront l’adhésion d’un grand nombre d’agriculteurs

Les participants à la caravane nationale de sensibilisation sur le développement de la culture du colza ont affirmé, jeudi à Guelma, que les incitations financières et organisationnelles mises en place par le ministère de l’Agriculture et du Développement rural «permettront l’adhésion d’un grand nombre d’agriculteurs dans la production du colza».
Le ministère de tutelle a mis une série de mesures incitatives pour les agriculteurs adhérents au programme de culture du colza pour la saison agricole 2021-2022, a précisé le représentant de la direction de la régulation de la production et du développement au ministère de l’Agriculture, Karim Aït Kaci, dans son intervention lors d’une rencontre régionale regroupant des agriculteurs de six wilayas de l’est du pays, tenue à la Chambre d’agriculture dans le cadre des activités de cette caravane nationale, organisée du 21 au 26 septembre courant.
Il a ajouté que les incitations les plus importantes concernent l’obtention, pour les agriculteurs adhérents au programme, de subventions allant de 1000 à 2000 DA par quintal, expliquant qu’il existe une autre aide financière pouvant aller jusqu’à 500 DA par quintal au profit des transformateurs propriétaires d’unités industrielles de transformation, adhérents à ce programme.
Le même conférencier a précisé que la subvention qui sera introduite au cours de la nouvelle campagne agricole 2021-2022 sera indépendante du prix initial appliqué lorsque les agriculteurs déposent leurs productions au niveau des Coopératives de céréales et légumes secs (CCLS), relevant que les autres mesures organisationnelles les plus importantes concernent la fourniture de semences pendant la campagne de labours-semailles, la réception et la commercialisation de la totalité de la production des agriculteurs.
Pour sa part, le directeur général de l’Institut national de la vulgarisation agricole, Brahim Korichi, a indiqué à l’APS, lors de cette manifestation, que cette campagne de sensibilisation initiée par l’Institut en coordination avec le ministère de l’Agriculture et du Développement rural, vise à «rassurer les agriculteurs»’ et à les motiver afin de s’engager dans le programme de culture du colza, dans le cadre de la feuille de route du ministère de tutelle pour la période 2020-2024».
Le même responsable a souligné que la caravane de sensibilisation, lancée depuis la wilaya de Aïn Defla et qui s’est déplacée dans les wilayas de Mila et Guelma, fera une halte dans les prochains jours au Sud du pays, plus précisément dans les wilaya d’El-Oued et Ouargla.
Il a également souligné que la tâche des participants à la caravane, des représentants des Instituts nationaux et organismes en relation avec le ministère de l’Agriculture et du Développement rural, vise à apporter toutes les solutions et réponses aux questions et préoccupations soulevées par ceux qui souhaitent s’engager dans la culture du colza.
Les intervenants de plusieurs instituts nationaux et organismes de financement ont axé leurs interventions sur les mesures organisationnelles prises par le ministère de l’Agriculture et du Développement rural pour atteindre l’objectif tracé pour la campagne agricole 2021-2022, visant la culture d’une superficie totale devant atteindre jusqu’à 40 000 ha de colza. Parmi les mesures prises en ce sens, il s’agit notamment de permettre aux agriculteurs de bénéficier du financement dans le cadre du crédit R’fig’ et de déposer leurs dossiers au niveau du guichet unique avec les mêmes procédures que celles utilisées pour les dossiers des producteurs de céréales, selon les informations fournies par les représentants de la Banque de l’agriculture et du développement rural (BADR) lors de cette rencontre.
Pour leur part, les participants à cette rencontre, des agriculteurs et des cadres du secteur venus des wilayas de Guelma, Annaba, Souk Ahras, Tébessa, Skikda et El Tarf, ont salué les nouvelles mesures adoptées par le ministère de l’Agriculture et du Développement rural pour motiver les agriculteurs à s’engager dans le programme de développement de la production du colza en Algérie.
Cela permettra, selon eux, de fournir localement la matière première pour la production de l’huile de table et permettre à l’Algérie de concrétiser la sécurité alimentaire et de réduire la facture des importations.
Tahar F.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img