10.9 C
Alger
samedi 26 novembre 2022

CS Constantine: Miloud Hamdi menace de se retirer

L’entraineur du CS Constantine, Miloud Hamdi, a menacé de se retirer de la barre technique dans le cas où la société sportive par action (SSPA) Al Abar (filiale de Sonatrach) ne donne pas de suite favorable aux demandes du staff administratif, a-t-on appris, samedi, de la direction de cette équipe de Ligue 1 de football. Le coach des Sanafirs a indiqué, lors d’une conférence de presse tenue à l’hôtel El Hocine de la circonscription administrative Ali-Mendjeli (Constantine), que «pour jouer les premiers rôles lors des différentes compétitions, le CS Constantine a besoin de beaucoup de moyens, notamment le recrutement de nouveaux joueurs, le renforcement des staffs technique et administratif et la résolution des problèmes en suspens, or il n’a pas été tenu compte de toutes les demandes exprimées». «Dans le cas où la Société Al Abar ne répond pas favorablement à nos besoins, je mettrais fin à ma mission», a déclaré le technicien Hamdi.
Et d’ajouter : «On ne mérite pas cette nonchalance, nous devons être soutenus, notamment après tous les résultats positifs que nous avons réalisés». De son côté, le directeur sportif du CSC, Yacine Bezzaz, a regretté avoir raté le mercato suite à la réticence de la direction de la Société Al Abar, déplorant le fait de ne pas avoir eu de réponse et un soutien qui auraient permis de réaliser de «meilleurs résultats que ceux de la phase aller». «Nous ne pourrons pas travailler dans des conditions qui nous ont empêché de concrétiser notre plan», a estimé Bezzaz, soulignant qu’il avait fait part aux responsables d’Al Abar de la proposition de renforcer le staff technique par Sedrati ou Boudemagh dans le poste de deuxième adjoint, et Laib Salim au staff administratif, cependant la SSPA n’a pas donné de suite. «Nous avons senti que la direction n’est pas derrière nous dans les décisions que nous avons prises, car en plus de ces entraves, l’entraîneur Hamdi et son adjoint Kebailia ont eu, depuis plus de deux mois, des problèmes qui n’ont pas été pris en charge par Al Abar», a-t-il ajouté.
«Les supporteurs doivent connaître la situation dans laquelle se trouve leur équipe, et nous ne pouvons rien leur promettre tant qu’il n’y a pas de changements positifs», a assuré le directeur sportif du CSC.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img