12.9 C
Alger
jeudi 1 décembre 2022

Crise politique en Tunisie: Rached Ghannouchi propose une réunion avec Kaies Saied

Le président du Parlement tunisien, Rached Ghannouchi, a adressé une correspondance au président de la République, Kaïs Saïed, «garant de l’unité nationale», lui proposant l’organisation d’une rencontre «le plus tôt possible», afin de trouver une solution à la crise politique que traverse le pays, rapporte l’Agence de presse TAP.
Rached Ghannouchi propose une réunion entre le Président, le Chef du gouvernement et le président de l’Assemblée des représentants du peuple, indique le Parlement dans un communiqué. Dans sa lettre, le président de l’ARP insiste sur l’impératif d’envoyer «des messages positifs aux Tunisiens et au monde entier» et de prouver, ainsi, que «malgré les différences et la recrudescence des discours de division, la Tunisie reste un Etat de droit et des institutions». Dans une déclaration, hier, à l’agence TAP, l’assesseur du président du Parlement, chargé de l’information et de la communication, Maher Medhioub, a indiqué que le président de l’ARP a, dans sa lettre manuscrite, «invité le chef de l’Etat à convoquer une réunion avec le Chef du gouvernement et le président de l’Assemblée des représentants du peuple».
Le président de l’ARP, a-t-il relevé, a insisté sur l’«importance de l’unité nationale pour faire face aux répercussions de la pandémie de Covid-19 et à la situation économique et sanitaire difficile» du pays. Et d’ajouter que Rached Ghannouchi a appelé, une nouvelle fois, à un «dialogue national qui constitue le seul moyen pour sortir de la crise». De son côté, le député Fethi Ayedi, porte-parole du mouvement Ennahdha, a affirmé que le parti «soutient toute initiative de dialogue pour sortir de la crise politique ainsi que tous les choix visant à rassembler l’ensemble des intervenants autour d’une même table». Le président Kaïs Saïed a émis, pour rappel, plusieurs réserves sur le remaniement présenté récemment par le Chef du gouvernement, Hichem Mechichi, en particulier concernant la constitutionnalité de la démarche, les noms proposés et l’absence de compétences féminines.
Safy T.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img